compteur de visite

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

DANS LE PARC DU CHATEAU DE VERSAILLES

J'ai déjà publié ICI quelques photos des oeuvres d'Anish Kapoor, le sculpteur invité cette année par le château de Versailles.

 

Hebergeur d'image

 

Et voici une autre de ses oeuvres, monumentale et mystérieuse, intitulée Dirty Corner. C'est une corne en métal rouillé avec à ses côtés des blocs de marbre, des tas de terre et du rouge, couleur fétiche de l'auteur. Celui-ci a déclaré "J'y vois une reine égyptienne qui s'exhibe dans la puissance de sa sexualité". Certes...  

Les opposants ont surnommé cette oeuvre "le vagin de la Reine"... et elle a été vandalisée à la peinture jaune, il y a quelques jours. Et dans la foulée, les politiques s'en mêlent : les élus socialistes du Conseil Municipal de la ville protestent en déclarant : " Il est inadmissible que l'art, vecteur d'émancipation, subisse l'obscurantisme de quelques-uns."

La température monte à Versailles. C'était bien le but recherché par l'artiste et le château, non ?

 

Commentaires

  • Définition de l'ART : Expression par les œuvres de l'homme d'un idéal de beauté ! (Larousse)
    Idéal : Perfection que l'esprit imagine sans pouvoir y atteindre complètement !

    Ma foi, il y a encore de quoi chercher avec cette "œuvre" !!!! :-)

  • l'art contemporain a abandonné depuis longtemps la notion de "beau" pour ce qui semble être, très souvent, des principes très différents.

  • L'ennui c'est que ces "principes très différents" semblent bien obscurs !!!

  • je suis déçue !
    le cornet seul ( je n'arrive pas à y voir un utérus ou un vagin et je le trouve assez extraordinaire ) posé " proprement " pouvait évoquer une fleur carnivore géante ....

  • Et A. Kapoor, vexé sans doute de l'accueil faite à son oeuvre, vient de déclarer que la France est... raciste.

Les commentaires sont fermés.