compteur de visite

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

LES OPHRYS (orchidacées)

Il existe plus de 150 espèces d'orchidées sauvages en France, au bord des routes, dans les prés, les forêts, à la montagne, en plaine... Certaines sont relativement répandues, d'autres sont devenues rares, la plupart semblent se raréfier et sont presque toutes protégées en France (sauf 4).

 

Hebergeur d'image

 

Le plus souvent, ce sont les insectes qui effectuent la pollinisation en tentant de butiner la fleur. L'adaptation la plus remarquable est fournie par l'espèce des ophrys qui imitent l'aspect d'une abeille femelle. Les mâles accrochent le pollen en copulant avec la fleur.

La majeure partie des graines ne germinera pas hormis celles qui tomberont dans un endroit favorable où se trouvent certains champignons microscopiques qui vivent dans le sol. En envahissant la graine, le champignon provoque la multiplication des tissus de la plante et permet ainsi la formation des organes souterrains. Cela peut être très long et parfois il faut attendre plusieurs années pour voir fleurir la plante (Guide des orchidées de France par Frank Jouandoudet).

 

Hebergeur d'image

 

Reconnaître les ophrys n'est pas toujours aisé, loin de là, même pour les spécialistes (dont je ne suis pas). Cependant, la précocité de la floraison dans la saison peut être un indice précieux. L'ophrys litigieux est souvent l'une des premières orchidées que l'on voit dans l'année, dès le mois de mars. Mais il en est de même avec l'ophrys occidental et celle de mes photos pourrait bien être l'une... ou l'autre. Elle a été trouvée dans les Corbières, dernière semaine de mars.

Les commentaires sont fermés.