compteur de visite /Users/bernardpoulain/Desktop/googlebc892f82d975c592.html

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Plantes à fleurs jaunes

  • LE ROSIER DE BANKS "LUTEA"

    J'ai déjà écrit ICI au sujet de ce magnifique rosier liane, aux très nombreuses petites fleurs d'un beau jaune tendre, sans épine et qui fleurit tôt en saison, dès le mois de mai par chez moi et en avril, dans le midi de la France.

    Le rosier de Gilles à Senlisse n'a pas survécu aux travaux dans la rue. Quel dommage !

    Alors voici quelques photos de rosiers de Banks qui étaient en en pleine floraison le mois dernier dans le sud de la France. J'aime !

    rosier Banks.jpg

    rosier Banks 1.jpg

    rosier de Banks.jpg

     

     

     

  • L'HERBE AUX HEMOROIDES...

    C'est la ficaire (ficaria verna) ou fausse renoncule, de la famille des renonculacées.

     

    ficaire.jpg

    J'aime cette petite vivace aux feuilles en forme de coeur et aux fleurs d'un jaune vif éclatant car elle apparait dès la fin de l'hiver. On peut la considérer comme un bon couvre-sol pour les zones d'ombre humides même si c'est une adventice sérieuse car très prolifique. 

    Autrefois, il y a longtemps... on soignait les hémoroïdes avec une préparation à base de racines de cette plante et de saindoux. 

    Enfin, il existe quelques variétés horticoles à fleurs doubles.

  • LE JASMIN D'HIVER (oléacées)

    Ce jasmin aux fleurs jaunes et non pas blanches comme l'autre, le jasmin officinal qui parfume nos jardins et fleurit tout l'été, a pour nom savant jasminum nudiflora.

     

    426554jasmindhiver.jpg

     

    Il a la particularité très intéressante de fleurir en plein hiver, de décembre à mars mais les fleurs n'ont aucune odeur.  Celles-ci, de 3 cm de large, sont découpées en 6 lobes.

    C'est un arbuste sarmenteux de 3 à 5 m. Les rameaux sont reconnaissables à leur section carrée. Le jasmin d’hiver développe au printemps des feuilles à trois folioles de 1 à 3 cm de long, ovales, lancéolées. 

  • EUFRAGIE VISQUEUSE (orobanchacées)

    J'ai eu beaucoup de mal à l'identifier celle-là ! Et j'ai même fait appel, pour me venir en aide, au forum d'un site tout à fait intéressant et pratique que je connais de longue date, "Plantes sauvages".

     

    265799eufragievisqueuse.jpg

     

    Je vais donner le nom savant, pour les puristes, de cette plante rencontrée au bord de l'océan, dans le sable d'un chemin à la pointe Saint Gildas (Loire-Atlantique), au début du mois de juin. C'est parentucellia viscose. 

    C'est une espèce assez rare que l'on trouve dans les endroits sablonneux, humides, herbeux, dans l'Ouest, le Midi, et le Centre. Elle mesure 10 à 60 cm et fleurit de juin à septembre.

     

    703213DSC4684bisbis.jpg

     

    Inflorescence en grappe allongée, fleur avec lèvre supérieure en casque et lèvre inférieure trilobée. Le fruit est une capsule à 2 loges.

  • DORONIC PLANTAIN (astéracées)

    C'est une vivace élancée (et élégante) de 40 à 80 cm que je rencontre parfois en grand nombre lors de  mes balades autour de Sentisse mais que ne n'avais pas réussi à identifier avec certitude. J'espère et je crois, cette fois, ne pas me tromper...

     

    927410Doronicplantain.jpg

     

    Les feuilles caduques sont légèrement dentées, simples et alternes. Elles engainent la tige qui est légèrement poilue.

     

    174379Doronicplantainbis.jpg

     

    233428DSC4216.jpg

     

    La floraison intervient en avril, mai et juin avec production ensuite d'akènes.

  • PASTEL DES TEINTURIERS (brassicacées)

    Oui, je sais... j'ai déjà passé des notes ICI et LA au sujet de cette plante à fleurs jaunes et à feuilles tirant sur le bleu, appelée aussi guède. C'est isatis tinctoria.

     

    811008gude.jpg

     

    Je rappelle que le pastel, piment provenant de la trituration puis de la macération des feuilles du pastel des teinturiers a constitué l'or bleu de la Renaissance et que sa culture se pratiquait surtout dans la région appelée "Pays de Cocagne", c'est à dire dans le sud-ouest de la France.

     

    534615gudefeuilles.jpg

     

    J'ai toujours pensé (faussement...) que cette plante ne poussait pas à l'état sauvage en dehors de cette région. En fait, séjournant en avril dernier en Alsace près de Colmar, j'ai constaté qu'on la rencontrait fréquemment au milieu des vignes. En cherchant un peu sur internet, j'ai découvert qu'il s'agissait effectivement de la même plante et qu'elle résistait à des températures froides (jusqu'à - 15 °). 

    J'adore ce bleu pastel que l'on fabriquait encore à Lecture dans le Gers, jusqu'à qu'à ces dernières années. Mais il semblerait que c'est fini depuis le 15 janvier 2016 ! Voir ICI.