compteur de visite

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Arbres et arbustes

  • LA PYRALE DU BUIS

    Un véritable tueur...qui depuis 2008, décime les buis dans toujours plus de départements en France.

    En fait, c'est un papillon nocturne originaire d'Asie dont la chenille dévore les feuilles des buis et uniquement les feuilles de cet arbuste long à pousser. Ne pas confondre avec la piéride du chou qui ressemble beaucoup à cette chenille.

     

    Upload images

     

    Il s'agit d'une espèce envahissante qui crée des dégâts très importants dans les parcs et jardins. Il faut traiter, traiter et traiter encore (Bacillus Thuringiensis) mais est-ce vraiment efficace ? Certains oiseaux dévorent ces chenilles...

  • LE CORNOUILLER MALE (cornacées)

    Pas une feuille encore (ou presque...), et déjà des petites fleurs d'un jaune éclatant. 

     

    Hebergeur d'image

     

    La floraison, avec celle du noisetier, est l'une des plus précoces et dès fin février ou début mars, les branches se couvrent d'une multitude de fleurs jaunes qui attirent les premières ouvrières. 

     

    Hebergeur d'image

     

    Et pendant ce temps, les anémones Syvie (ou anémones des bois) se chauffent au soleil. Plus de détails ICI.

     

    Upload images

     

     

  • TILLEUL DE HENRY (Tiliacées)

    Encore une petite curiosité avec ce tilleul ornemental aux feuilles longuement dentées et aux nervures marquées. Il provient de Chine et est de taille plus modeste (12 à 15 m) que nos tilleuls habituels de France.

     

    Hebergeur d'image

     

    La floraison est également plus tardive (août/septembre), odorante et très mellifère. Croissance lente.

    Enfin, son nom savant est tilia henryana.

     

     

  • LE CORMIER (rosacées)

    Ce cormier ou sorbier domestique (sorbus domestica) est un arbre de plus en plus rare dans la nature alors qu'il est connu depuis l'antiquité. Il est majestueux, puissant (de 10 à 20 mètres de haut), originaire du sud de l'Europe et peut vivre très vieux : 150 à 200 ans, et parfois plus. Il pousse très lentement et les graines contenues dans le fruit germent difficilement.

     

    Upload images

     

    Le tronc a une écorce écailleuse et quelquefois en vrille. Quant aux feuilles (caduques), elles ressemblent à celles du sorbier des oiseleurs et du frêne (11 à 21 folioles),  ce qui ne facilite pas l'identification.

      

    Upload images

      

     

    Upload images

     

    La floraison intervient en mai/juin, les fleurs sont d'un beau blanc et en grappes. Les fruits (cormes) viennent en septembre (vert taché de brun et de rouge) et ressemblent à des petites poires de la grosseur d'une noix ou d'une pomme (très caractéristique). Ils sont comestibles mais seulement quand ils sont blet, comme les nèfles.

     

    Hebergeur d'image

     

     

    Upload images

     

    Le bois du cormier est très dense et recherché. Autrefois, il était utilisé pour confectionner les dents des engrenages, les manches d'outils, les crosses de fusil, mais aussi en placage et pour la marqueterie.

    Enfin, je voudrais remercier ici Arnould Nazarian, un correspondant passionné, qui m'a fourni des renseignements et indices pour trouver cet arbre rare à quelques kilomètres de Senlisse, au Perray-en-Yvelines. Il va peut-être ouvrir prochainement un blog dédié à cet arbre légendaire. Vous y trouverez sans doute beaucoup plus de détails... J'en reparlerai.

  • LES FRUITS DU CORNOUILLER MALE

    J'ai déjà écrit plusieurs fois au sujet de ce cornouiller mâle et j'y reviens car cet arbuste est peu connu et original.

    Il est aussi appelé Cornier, et a une première particularité, celle de fleurir en février/mars avant l'apparition des feuilles. Ses fleurs d'un beau jaune intense passent pourtant souvent inaperçues. 

     

    Hebergeur d'image

     

    Ses fruits (août) sont des drupes rouges à maturité et bien peu de personnes les récoltent alors que bien mûres, elles peuvent (éventuellement...) servir pour faire des gelées ou des confitures. Il est vrai que beaucoup de baies rouges sont toxiques.

     

    Upload images

     

    Alors... vous connaissiez ?

  • LE PEUPLIER DELTOIDE (salicacées)

    Il existe de nombreuses espèces de peupliers. Celui-ci à des feuilles triangulaires et la floraison (mars/avril) intervient avant la feuillaison. Je souhaite l'évoquer aujourd'hui à cause de la mousse blanche et cotonneuse curieuse que l'on trouve au bas et autour de ces arbres après la floraison et des rhinites qu'il provoque..

     

    Upload images

     

    C'est une espèce dioïque c'est à dire que les fleurs mâles et femelles sont sur des arbres différents. Les fruits se développent sur les chatons des fleurs femelles pollinisées. La graine est légère et l'aigrette qui l'accompagne lui permet de s'envoler au vent.

     

    Upload images

     

    Il faut remarquer que ce ne sont pas ces fruits qui causent les nombreuses allergies (rhinites) mais le pollen émis par les fleurs mâles au moment de la floraison.  

  • L'ORANGER (rutacées)

    Cet arbre, au feuillage persistant, est à la fois un arbre fruitier et un arbre décoratif.

     

    Hebergeur d'image

     

    Il était en effet très apprécié par les rois de France qui, souvent ont voulu une orangerie dans les jardins de leurs châteaux (Versailles...).

     

    Hebergeur d'image

     

    Hebergeur d'image

     

    L'orange est une agrume, tout comme le citron, et l'oranger est réputé pour le beau vert du feuillage ainsi que pour ses fleurs blanches et parfumées (ont en tire l'eau de fleur d'oranger). Floraison avril à juillet. Aime la chaleur de la région méditerranéenne et redoute l'excès d'eau. A éviter à Senlisse :-)

     

  • LE GRENADIER (punicacées)

    C'est un arbre rustique à feuillage caduc de 5 m de haut à maturité, originaire d'Asie, d'Iran et d'Inde  et que l'on trouve principalement en France autour de la Méditerranée car il aime le soleil (il supporte cependant des gelées jusqu'à -15°). 

     

    Hebergeur d'image

     

    La floraison intervient de mai à septembre alors que les fruits sont récoltés de septembre à décembre. Les fleurs (très décoratives) sont d'un beau rouge éclatant et les fruits (jaune à rouge orangé) contiennent en moyenne 600 graines. Les fruits (peau épaisse et goût acidulé) peuvent se conserver au frais jusqu'à 5 à 6 mois.

      

    Hebergeur d'image

     

    C'est bien des fruits du grenadier que l'on obtient la grenadine et le nom de la ville Grenade provient des grenadiers de la région.

    Il existe des arbres fruitiers et des arbres d'ornement mais ces derniers ne donnent aucun fruit. 

    Pardon pour ma dernière photo peu appétissante d'une grenade un peu... avancée:-)