compteur de visite /Users/bernardpoulain/Desktop/googlebc892f82d975c592.html

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Blog

  • QUELQUES FLEURS DU JARDIN

    Avec le climat très particulier de ce printemps (chaleur et pluie), les fleurs du jardin sont nombreuses. En voici quelques-unes... 

    oeillet de poête.jpg

     (oeillet de poète)

    campanule des carpates.jpg

    (campanule des carpates) 

    ancolie.jpg

    (ancolie) 

    cornus kousa satomi.jpg

    (cornus kousa satomi)

  • AU MOIS DE MAI, LES IRIS.

    Chaque année, au mois de mai, j'attends la floraison des iris Il existe deux types d’iris, les iris bulbeux et les iris à rhizome (barbus, non barbus ou à crêtes). Ce sont des plantes vivaces.

    iris blanc.jpg

    iris bleu.jpg

    iris jaune.jpg

    iris rose.jpg

     

    L'iris se décline sous maintes couleurs, du bleu au rouge en passant par le jaune et le rose... et beaucoup d’autres encore. Il existe aussi des espèces aux fleurs bicolores. 

    iris plusieurs couleurs.jpg

    iris ciouleurs 2.jpg

    Et en plus, l’iris dégage parfois un subtil parfum très agréable. 

    iris jaune blanc.jpg

    Alors profitons en ce mois de mai et admirons quelques unes de ces fleurs originales avant qu'une pluie ne vienne ternir le spectacle.

  • LA CERASTOCULTURE

    Je ne connaissais pas ce mot avant un petit séjour à Tréhiguier dans l'estuaire de la Vilaine, la semaine dernière. C'est la partie de l'aquaculture qui concerne l'élevage et la reproduction des coques.

    P1000157bis.jpg

    Les coques se reproduisent en été et seulement dans leur milieu naturel.
    Le naissain naturel des coques provient essentiellement de la baie de la Vilaine.
    Il est récolté par des pêcheurs professionnels sur des petits chalutiers et revendu aux éleveurs de coques, les cérastoculteurs, à partir de septembre et pendant l'hiver.

    P1000160bis.jpg

    Les petites coques sont alors mises à la pousse, dans des vasières sablonneuses se découvrant à toutes les marées.
    Elles restent entre 18 mois et 2 ans en parcs, enfouies dans le sable, jusqu'à la récolte. Celle-ci s'effectue en général avec des tracteurs munis de récolteuses, ou par drague (avec un bateau).

    Tréhiguier.jpg

    Les coques sont principalement élevées dans les Traicts du Croisic, et aussi en baie de Somme.

  • BIENTOT 10 ANS...

    Le 17 avril prochain, ce blog aura 10 ans d'existence. C'est plus qu'un bail (presque 1000 notes), et j'éprouve parfois un peu de lassitude à continuer car il y a moins de visiteurs au fil des années..  Mais j'ai toujours un grand plaisir à faire des photos dans la nature ou lors de mes balades en France.

     

    FloredeSenlisse.jpg

     

    Je ne pense pas arrêter mais il est possible (et probable...) que les publications soient désormais plus espacées. Ce sera un peu au gré de mon humeur et de mes trouvailles :-) 

  • LE CHATEAU DE RAMBOUILLET

    Le 15 mai 1016, j'ai passé une note au sujet du ravalement des façades du château de Rambouillet et de la restauration de la toiture (ICI).

     

    756949Rambouillet.jpg

     

    Et bien, c'est fini... Depuis le 18 septembre 2017, le château est à nouveau ouvert au public. Je rappelle qu'il est la propriété du Centre des monuments nationaux, donc de la République Française, qu'il a accueilli la première réunion du G6 en 1975 et de temps en temps, des chefs d'Etat étrangers. Kadhafi vint aussi chasser...

  • ESPECES EXOTIQUES ENVAHISSANTES

    La Commission Européenne a adopté le 13 juillet 2016 une liste des espèces exotiques envahissantes (EEE) préoccupantes pour l'Union Européenne. Cette liste de 37 espèces comprend 14 plantes exotiques envahissantes :

    Baccharis halimifolia L (baccharis à feuilles d’arroche ou séneçon en arbre);
    Cabomba caroliniana Gray (éventail de Caroline);
    Eichhornia crassipes (Martius) Solms (jacinthe d’eau);
    Heracleum persicum Fischer (berce de Perse);
    Heracleum sosnowskyi Mandenova (berce de Sosnowsky);
    Hydrocotyle ranunculoides L. f. (hydrocotyle fausse renoncule);
    Lagarosiphon major (Ridley) Moss (grand lagarosiphon);
    Ludwigia grandiflora (Michx.) Greuter & Burdet (jussie à grandes fleurs);
    Ludwigia peploides (Kunth) P.H. Raven (jussie rampante);
    Lysichiton americanus Hultén & St. John (faux arum);
    Myriophyllum aquaticum (Vell.) Verdc. (myriophylle du Brésil);
    Parthenium hysterophorus L. (grande camomille);
    Persicaria perfoliata (L.) H. Gross (Polygonum perfoliatum L.) (renouée perfoliée);
    Pueraria montana (Lour.) Merr. var. lobata (Willd.) (Pueraria lobata (Willd.) Ohwi) (kudzu).

    Les EEE listées "ne devront notamment pas, de façon intentionnelle, être introduites, élevées ou cultivées, reproduites, conservées, utilisées, ou mises sur le marché".

    Après deux longues années de discussions et tractations, les 28 états membres se sont donc mis d'accord mais on peut douter de l'efficacité et de la mise en oeuvre d'un tel décret. La Hongrie a demandé que le robinier faux-accacia ne fasse pas partie de ladite liste pour une raison économique, son bois étant exploité dans ce pays.

    Certains végétaux sont déjà largement implantés sur les territoires et empêcher une dissémination qui a pour vecteurs l'eau, le vent, les animaux, les véhicules parait très problématique.

    Par ailleurs, cette liste est loin de faire l'unanimité car les plus redoutables des espèces n'y figurent pas. Ainsi, la terrrrrrible renouée du Japon (ICI)a été "oubliée". Plusieurs états membres ont fait observer qu'elle est déjà si largement implantée qu'il est inutile de se ruiner. Incroyable !

     

    697392renoueduJapon.jpg

     

    L'ambroisie, responsable d'une allergie sévère ne figure également pas dans la liste, tout comme la berce du Caucase (ICI), la balsamine de l'Himalaya (ICI), le raisin d'Amérique (ICI)... 

    Comme souvent, l'intention de la Commission Européenne était (sans doute) bonne mais le résultat final risque de ne pas être à la hauteur.