compteur de visite

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Champignons

  • LES RUSSULES

    Dans cette famille, on trouve près de 200 espèces différentes en Europe et les russules sont donc parmi les champignons les plus répandus dans nos forêts.

     

    russule 1.jpg

     

    La couleur du chapeau des russules diffère énormément selon l'espèce et peut même varier en fonction du substrat dans lequel elles ont poussé. On remarque aussi souvent des couleurs vives.

     

    russule.jpg

     

    Certains points communs peuvent être notés : aspect trapu, chair cassante, sans lait... mais c'est bien peu pour effectuer une identification certaine. Donc prudence, d'autant plus que la russule verdoyante (bonne comestible) peut être confondue avec l'amanite phalloïde.

     

    russule 2.jpg

     

    En fait, les russules ne sont pas toxiques mais présentent peu d'intérêt culinaire sauf peut-être la russule charbonnière, la russule  verdoyante... La plupart sont  rejetées à cause de leur âcreté.

     

    russule 4.jpg

     

    En ce qui me concerne, je limite ma cueillette et ne mange que les champignons dont je suis certain, c'est à dire les cèpes, les girolles, les pieds de mouton, les rosés, les trompettes des morts, et les morilles... quand j'en trouve, c'est à dire pas souvent.

     

     

     

  • AMANITE CITRINE

    C'est une espèce automnale très répandue que l'on trouve dans les forêts de feuillus (chênes...) et de résineux avec une odeur particulière de... pomme de terre germée.

     

    Hebergeur d'image

     

    Chapeau jaune claire, parfois verdâtre ou complètement blanc de 5 à 10 cm, hémisphérique puis convexe et enfin étalé, revêtu de lambeaux irréguliers de la volve. Les lames sont serrées, inégales,  blanches. Le pied est élancé  avec un anneau blanc ou jaunâtre, persistant, avec un renflement à la base en un bulbe globuleux dont la partie supérieure est bordé par un gros bourrelet. 

    Bien que non toxique (comestible très médiocre... parait-il), cette amanite citrine présente de TRES SERIEUX DANGERS DE CONFUSION avec les amanites mortelles, et notamment l'amanite phalloïde. 

     

  • LE BOLET BRONZE

    Je ne pensais pas réellement trouver des champignons lundi matin quand j'ai décidé de faire un tour en forêt de Rambouillet.

    La terre et les feuilles étaient plutôt sèches et en général, ce n'est pas bon signe. Effectivement, aucun champignon en vue durant le premier quart d'heure. Et puis, un, deux, trois, quatre ... bolets bronzés et plus par la suite.

     

    Upload images

     

    On les appelle aussi têtes de nègre, ce sont ceux que je préfère trouver... et aussi manger. 

     

    Hebergeur d'image

     

    L'année 2014 n'a pas été très bonne à Senlisse pour les champignons. 2015 serait-elle meilleure ? J'en reparlerai certainement cet automne...

  • SENLISSE

    Le coriolus versicolor (coriole chatoyant) est sans doute le plus commun des "polypores" mais sans doute aussi l'un des plus beaux grâce à ses couleurs extrèmement variées et chatoyantes.

     

    Hebergeur d'image

     

    On le trouve en général  en automne et même tard en saison sur les souches notamment de hêtres et de bouleaux.

    Il est beau, mais le regarder seulement car il ne se consomme pas...

  • VERSAILLES

    Plus de champignons à Senlisse, dans les bois ? 

     

    91tg.jpg

     

    Alors il suffit de se rendre au marché Notre Dame à Versailles. Il y a là un spécialiste du champignon qui vient sur ce marché depuis des années. Chez lui, on trouve tous les champignons de saison, de culture et sauvages. Son étale est à lui seul un grand plaisir pour les yeux... 

     

     

  • TROMPETTES DES MORTS

    Il y a plusieurs années que je ne trouvais plus en abondance à Senlisse des trompettes des morts (ou craterelles cornes d'abondance). Cette époque est révolue. En fait, elles poussent toujours aux mêmes endroits... quand le temps est propice et qu'elles veulent bien pousser. 

     

    z4f2.jpg

     

    Ce champignon souvent noir ardoisé, gris brunâtre, brun bistre n'attire pas vraiment l'attention et de plus, son nom vernaculaire n'est pas fait pour inspirer confiance. C'est pourtant un comestible de plus en plus recherché et il a rejoint depuis longtemps la liste des champignons les plus populaires. Plus de détails ICI.

    Merci à Miss B. qui a bien voulu les nettoyer (ils sont souvent terreux). J'ai fait ensuite un potage au potiron et pommes de terre avec des lanières de trompettes des morts passées auparavant dans la poêle... Hummmmmm ! Il ne manquait qu'un peu de crème :-D.

  • LE LACTAIRE DE L'EPICEA (russulacées)

    C'est un champignon assez commun que l'on trouve dans les bois de résineux de la fin de l'été à l'automne. Il serait comestible (selon certains...) mais beaucoup moins bon que le lactaire délicieux. Son autre nom est lactaire détestable !

     

    jlu6.jpg

     

    Sa chair est de couleur blanc orangé, verdissant après la coupe. Et comme tous les lactaires, il laisse échapper un latex (ou lait) quand on le brise.

    Attention à ne pas le confondre avec le lactaire délicieux ou le lactaire sanguin qui lui ressemblent beaucoup. Pas évident de distinguer tous ces lactaires !

    Personnellement, je préfère nettement ce champignon là, trouvé ce matin...

     

    nm8f.jpg

  • SENLISSE

    Malgré le froid, la neige et le printemps en retard, ELLES sont bien là, fidèles au rendez-vous de la seconde quinzaine du mois d'avril... et toujours au même endroit.

    Au risque de passer pour un "radoteur", je rappelle que les MORILLES crues sont toxiques, qu'elles doivent être suffisamment cuites pour être digestes et qu'il ne faut pas en manger des quantités trop importantes. La dernière recommandation est presque inutile étant donné la difficulté pour trouver les morilles dans ma région...

     

    senlissemorilles.jpg