/Users/bernardpoulain/Desktop/googlebc892f82d975c592.html

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Blog

  • SENLISSE, BROUILLARD ET PHOTOS

    Quand on aime la photo, l'automne et le brouillard sont des périodes privilégiées. C'est le moment de prendre son appareil et partir en forêt sans tarder, même si le temps est plutôt frais et humide.

    Voici ma dernière "cueillette" d'images... et toujours aucun champignon. 

    Senlisse .jpg

    Senlisse 1.jpg

    Senlisse 2.jpg

    Senlisse 4.jpg

    Senlisse 5.jpg

  • LE TOPINAMBOUR (astéracées)

    Ce légume/racine un peu oublié mais qui revient à la mode est aussi appelé poire de terre ou artichaut de Jérusalem.

    C'est une plante vivace, facile à cultiver, avec des fleurs jaunes, des racines qui sont des tubercules et des hautes tiges droites.

    Le topinambour est riche en fer, en fibres, en potassium, et en phosphore. Il a une saveur sucrée rappelant un peu celle de l'artichaut. 

    La plante est assez facile à reconnaître :

    Topinambour.jpg

  • LA ROSE DE BERNE... ET LE RETOUR DU GOÛT

    Ma tomate préférée est sans doute la Cornue des Andes,facilement reconnaissable car elle ressemble à gros piment. Malheureusement, elle est relativement tardive dans ma région sauf si l'on possède une serre (ce n'est pas mon cas). Et bien souvent elle est attaquée par les maladies avant maturité.

    rose de Berne.jpg

    Alors cette année, après plusieurs essais, j'ai semé des graines d'une autre tomate : la Rose de Berne. C'est une tomate ancienne très juteuse que l'on trouve rarement sur nos marchés et c'est bien dommage car elle résiste plutôt bien aux maladies, se montre assez productive et a une saveur sucrée tout à fait particulière. 

    rose de Berne 2.jpg

    Ses fruits sont de forme arrondie et d'une belle grosseur (200 à 400 g). Il faut les cueillir bien mûres mais pas trop, pour les manger de préférence crues, en salade avec un filet d'huile d'olive ou simplement avec un peu de sel. J'aime...

    Ne conviennent pas pour faire un plat de tomates farcies. 

     

  • LE CHATEAU DE LA BOURDAISIERE

    Ce château-hôtel et son conservatoire national de la tomate ont bénéficié de nombreux reportages radiophoniques et télévisuels ces dernières années. J'ai voulu me faire une idée personnelle et je me suis donc rendu sur place...

    La Bourdaisière.jpg

    Le château ne manque pas de charme, mais il ne se visite pas car il est réservé pour les réceptions et l'hôtel. Il y a également un restaurant, un salon de thé, une boutique, un bar à tomates... Il est situé au cœur des Châteaux de la Loire entre Tours et Amboise.La Bourdaisière 1.jpg

    La Bourdaisière 5.jpg

    Le Conservatoire national de la tomate, créé en 1998 par Louis Albert de Broglie, rassemble 700 variétés. Une grande variété...mais une petite déception. Malgré un été très ensoleillé et sans pluies, beaucoup de ces pieds de tomates étaient déjà malades le 23 août, sans doute à cause de l'arrosage mécanique.

    La Bourdfaisière 3.jpg

    La Bourdaisière 4.jpg

    La Bourdaisière 6.jpg

    Il y a aussi une collection importante de dahlias avec des parterres qui forment des taches de couleur. J'ai bien aimé l'hommage à cette fleur éclatante.

    En conclusion, c'est un bel endroit à voir...mais peut-être un peu trop commercial à mon goût.

     

  • L'EPINARD DE MALABAR (basellacées)

    Cet épinard de malabar (ou baselle alba), peu connu en France. est originaire de la côte de Malabar en Inde. Il aime la chaleur et l'humidité c'est pourquoi il est préférable de le cultiver sous tunnel ou sous serre car il déteste le froid de l'hiver. 

    baselle.jpg

    Il est cultivé comme légume (plusieurs récoltes successives par an) et comme plante ornementale. Son feuillage est très décoratif et il peut parfois atteindre et même dépasser 4 mètres.

    Ses feuilles charnues se consomment plutôt jeunes, cuites, crues ou dans les soupes avec d’autres légumes. Ses jeunes pousses sont aussi particulièrement appréciées au Japon, en Chine et bien entendu en Inde.

     

  • REIMS ET L'ART DECO

    Reims a été la ville de France la plus touchée par les bombardements de la Première Guerre Mondiale mais elle a été  reconstruite entre 1920 et 1930 avec une très grande diversité architecturale.

    C'est ainsi que l'Art Déco, et aussi l'Art Nouveau parfois, ont occupé une place privilégiée dans cette frénésie de construction. En voici quelques exemples... parmi bien d'autres.

     

    Reims ancien cinéma Opéra .jpg

    (ancien cinéma Opéra) 

    Reims 5.jpg

     

    Reims 6.jpg

     

    Reims 7.jpg

    Reims 8.jpg