compteur de visite

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Arbres et arbustes - Page 3

  • L'ARBOUSIER (éricacées)

    Encore une photo ancienne retrouvée dans mes archives. C'est l'arbre aux fraises, présent dans tout le bassin méditerranéen mais parfois aussi sur le littoral atlantique et même jusqu'en Irlande. Très abondant en Corse.

    Cet arbuste d'environ 5 m de hauteur (mais pouvant atteindre beaucoup plus) a un tronc court très ramifié avec une écorce brun rouge, lisse puis fissurée et enfin avec des écailles. Les feuilles sont persistantes, coriaces, alternes, simples, parfois dentées avec un court pétiole rouge et velu.

    Quant aux fleurs (octobre à mars), elles sont blanches avec parfois un peu de vert, en grelots à 5 petites pointes. Je n'ai pas de photo.

    Les fruits sont sphériques (arbouses), verruqueux, devenant vert puis jaune et enfin rouge. Ne se mangent généralement pas, sauf en Espagne et au Maroc (d'après Wiki).

     

    arbousier.jpg

     

    Cet arbuste est très largement cultivé comme plante ornementale. Les feuilles et l'écorce sont employées en médecine.

    Et en prime, grâce à Donna, voici la fleur de l'arbousier. Merci Donna !

     

    securedownloadhr.jpg



  • LE COGNASSIER DU JAPON (rosacées)

    Cet arbuste, parfois improprement appelé pommier du Jajon, vit (paraît-il...) à l'état sauvage au Japon. Chez nous, on le rencontre dans les jardins car il est très décoratif avec ses fleurs précoces d'un beau rouge brique qui apparaîssent en général de février à avril, en même temps que les feuilles ou peu après (C. japonica).

     

    cognassierdujapon.jpg



    C'est un arbuste épineux, bas et drageonnant avec des feuilles ovoïdes et légèrement dentelées. Il existe une autre espèce ayant pour origine la Chine (C. speciosa) aux caractères quelque peu différents.

     

    cognassierdujapon2.jpg



    Les fruits de ce cognassier ressemblent aux coings. Dans certains pays, on en fait de la confiture ou de la liqueur.

  • LE GRENADIER (punicacées)

    C'est un arbre ou arbrisseau pouvant atteindre 7 m de haut qui a été très planté dans tout le bassin méditerrannéen où on peut maintenant le trouver parfois à l'état sauvage dans le maquis.

    Le tronc est tortueux, avec une écorce coriace et des rameaux parfois épineux. Les feuilles sont caduques, opposées, coriaces, simples, avec un court pétiole. Quant aux fleurs (mai à septembre), elles sont grandes, d'un rouge éclatant que les APN ont parfois du mal à saisir correctement, et viennent à l'extrémité des branches.

     

    grenadier.jpg



    Le fruit (la grenade) à une écorce épaisse rouge orangée, et porte les restes du calice. Il renferme de nombreuses graines dures entourées d'une pulpe comestible dans la forme cultivée et très amère chez le grenadier sauvage.

     

    grenadier2.jpg



    Cet arbre était autrefois symbole de fertilité. Les enfants... et quelques adultes aiment bien le sirop concentré de grenade, c'est à dire la grenadine. 

  • PISTACHIER LENTISQUE (anacardiacées)

    Toujours dans la série vieilles photos prises en Provence, voici le pistachier. Il existe un pistachier térébinthe et un pistachier lentisque (ma photo... je crois).  

    C'est un arbuste ou buisson, à odeur résineuse, à écorce brunâtre et écailleuse, à feuilles persistantes, alternes, ovales, lancéolées, coriaces, vert foncé et luisantes dessus, alors que le P. térébinthe est à feuilles caduques. 

     

    pistachier.jpg



    Les fleurs sont très petites, en grappes courtes. Quant aux fruits (drupes), ils sont petits, rouges puis noirs et brillants à maturité, non comestibles.

    Cet arbuste est fréquent dans tout le bassin méditerranéen où il est aussi appelé arbre au mastic à cause de sa résine. Il trouve de nombreux usages en parfumerie, cosmétique, droguerie, médecine. Il faut noter que les pistaches de confiserie sont les fruits du pistachier vrai. 

  • LE MURIER (moracées)

    J'ai fait une petite visite dans mes anciennes photos de vacances en Provence (2007/2008) et j'y ai découvert quelques plantes, arbres et arbustes intéressants. 

     

    murier.jpg

     


    Voici aujourd'hui le mûrier.  Il en existe un blanc et un noir, très proches l'un de l'autre, mais le mûrier noir a des feuilles poilues sur la face inférieure et vert foncé sur le dessus.

    C'est un arbre d'une quinzaine de mètres, au tronc trapu et au feuillage étalé. L'écorce est brun orangé, se craquelant en écailles gris brunâtre avec les années. Feuilles caduques, alternes, simples, à dents arrondies, avec pétiole court (servent de nourriture au ver à soie). Fleurs en petits chatons denses, vert jaune, mâles et femelles sur le même arbre ou sur des arbres différents.

     

    mrier.jpg


    Le fruit, qui ressemble un peu à celui de la ronce, est globuleux ou allongé, blanc rosé ou rouge violacé (fin d'été). Il est comestible.

    Il est cultivé dans tout le bassin méditerranéen pour ses fruits riches en vitamines C (affections des voies respiratoires). Sert aussi à la fafrication du papier de riz.

  • ERABLE...

    Je vous présente... un érable au tronc bien curieux. Malheureusement, on ne le trouve pas à l'état sauvage à Senlisse ou aux alentours.

    C'est l'érable à écorce de papier (ACER griseum).

     

    32198718.jpg



  • ALBIZIA (fabacées)

    Son autre nom est l'arbre à soie à cause de ses fleurs plumeuses. On le rencontre plutôt dans les régions tempérées car il est assez fragile, mais il peut résister à des températures assez basses (jusqu'à -17 °). Je me souviens avoir vu ce bel arbre dans le jardin de Monet à Giverny et souvent dans le midi de la France. En fait, il est originaire d'Asie et a été ramené en Europe par le florentin Albizi.

     

    arbresoie.jpg


    Il peut atteindre 12 m de haut, et pousse relativement lentement. Ses feuilles caduques apparaissent tardivement en saison, ressemblent vaguement à celles des fougères et tombent dès le mois d'octobre. Elles se referment la nuit.Image Hosted by ImageShack.us

    Quant aux fleurs (juin/juillet), elles sont aux couleurs vives et les longues étamines donnent l'apparence d'une douce brosse ou d'un pompom. Les fruits sont des gousses plates avec 5 à 8 graines.

     

     

  • LE PLATANE COMMUN (suite)

    Les feuilles du platane commun sont grandes et alternes. Quant aux fleurs, elles apparaissent vers la fin du printemps, et l'arbre porte à la fois des fleurs des deux sexes, jaune verdâtre pour les fleurs mâles, rouge pour les fleurs femelles, groupées en une tête globuleuse au bout d'un long pédoncule.

      

    platane.jpg

    Hebergeur d'image

    Les fruits sont rassemblés en une boule compacte qui brunit à l'automne, persiste tout l'hiver et se désagrège au printemps suivant.

    Cet arbre est malheureusement fragile face aux attaques de champignons (canal du Midi). 

    Enfin, attention aux allergies car les poils des jeunes feuilles et des fruits peuvent provoquer des conjonctivites et des inflammations des voies respiratoires.

  • LE PLATANE COMMUN

    Encore appelé PLATANE A FEUILLES D'ERABLE, c'est un arbre à feuilles caduqes, majestueux par son port, sa taille et c'est  l'un de mes préférés bien que commun puisqu'on le trouve souvent au bord de certaines routes, dans les parcs et sur les places de villages dans le midi de la France. Il peut vivre très vieux (100 ans et plus) et atteindre 40 m de haut.

     

    platanes.jpg

     

    Son écorce est tout à fait caractéristique et de bel effet marbré. Elle s'écaille par plaques qui tombent et laissent apparaître un tronc aux belles couleurs pâles (gris, jaune, verdâtre...).

     

    troncplatane.jpg

     

    La suite, la prochaine fois...