compteur de visite

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Arbres et arbustes - Page 5

  • LE TREMBLE (salicacées)

    Le tremble, moins connu que le chêne ou le hêtre, est un peuplier qui peut atteindre 25 à 30 m de haut. Je le rencontre parfois dans les bois autour de Senlisse mais sans être rare, on ne peut pas dire qu'il soit très présent. Il aime la lumière, le bord des chemins et les clairières.

     

    tremble.jpg



    Il se caractérise par des feuilles qui se trouvent à l'extrémité de longs pétioles fortement aplatis et qui bougent sans cesse au moindre souffle de vent.. d'où son nom. Ses feuilles sont relativement petites, rondes, parfois ovales, bordées de petites dents arrondies, vertes et glabres (face inférieure plus pâle).Quant aux fleurs, ce sont des chatons pendants qui apparaissent avant les feuilles en mars/avril.

     

    feuillesdetremble.jpg



    Le tronc est lui aussi assez particulier : l'écorce est lisse, assez pâle puis crevacée avec des marques en forme de losanges.

      

    Enfin, le bois est blanc, tendre, sans coeur dur et sert à la fabrication des allumettes.

  • L'ERABLE DE MONTPELLIER (acéracées)

    Après l'érable negundo, voici un autre érable particulier !

    C'est un petit arbre au houppier souvent tourmenté.

    L'érable de Montpellier se distingue avant tout par ses feuilles, petites (3 à 6 cm), opposées, simples, caduques et à 3 LOBES ARRONDIS presque égaux, avec un pétiole long.

     

    rabledemontpellierbis.jpg

     

    Les fruits sont des disamares à ailes très rapprochées, se croisant parfois. Je n'ai pas encore de photo ...

  • L'ERABLE NEGUNDO

    J'avais promis ICI de montrer ses feuilles... si je retrouvais dans la forêt mon negundo, c'est à dire l'érable à feuille de frêne. 

    Voici donc les feuilles, et elles ne ressemblent pas du tout, mais alors pas du tout, à celles des autres érables.

     

    Image Hosted by ImageShack.us

    Cependant, un autre érable, le nikko, est parfois confondu avec le negundo.

  • LE HÊTRE COMMUN (suite)

    Avant de commencer, une petite révision (ICI). Et voici la suite...

    Le houppier de cet arbre magnifique est ovoïde avec un tronc long et droit pour les arbres en forêt. Il peut devenir plus grand que le chêne mais vit moins longtemps (300 ans).

    Les fleurs apparaissent en avril/mai et sont plutôt discrètes. Les mâles sont groupés en chatons globuleux et pendants, alors que les femelles sont situées à l'extrémité des pousses. Voici les chatons globuleux des fleurs mâles.

      

    fleurshtre1.jpg



    Et sur la même photo, une bogue de l'année dernière (vide) et les fleurs mâles de ce printemps.

    Les fruits sont des akènes nommés "faînes" et groupés par 3 ou 4 dans une bogue hérissée de pointes (octobre/novembre). Les faînes sont comestibles (grillées comme les châtaignes).

    Il paraît... que l'on peut aussi en faire de la très bonne huile. 

  • BEAUTE DE LA NATURE...

    Si quelqu'un connait le nom de cet arbuste photographié dans le jardin "D'ART ET D'ESSAIS", ce serait sympa d'en faire profiter les autres. Merci d'avance...

    Un jardin tout à fait extraordinaire et rare, à tous points de vue. Il est situé à NORMANVILLE en Seine Maritime. J'y reviendrai sans doute plus en détails une prochaine fois, avec d'autres photos. 

     

    beautdelanature.jpg

     

    Un vrai paquet cadeau !

     

    beautdelanature2.jpg

  • LE NOYER (3)

    Je vous ai déjà parlé du noyer et je vous ai même montré les fleurs mâles de cet arbre (ICI).

    En ce moment, si l'on regarde bien autour de soi, dans la nature, on peut voir les fleurs femelles sur les jeunes rameaux.

     

    fleursfemellesdunoyer.jpg

     

    Sont pas belles les filles ?

     

    fleurfemellenoyer2.jpg



  • LE HETRE COMMUN (fagacées)

    S'il est un arbre majestueux, puissant, c'est bien le hêtre et il est sans doute le plus populaire des arbres de France avec le chêne. C'est un arbre à croissance lente et au bois très dur qui peut atteindre 40 m de haut et vivre plusieurs centaines d'années. On le nomme également fayard. Voici quelques hêtres comme je les aime (clos-masure), c'est à dire en haies, dans le pays de Caux.

     

    nature,senlisse,hêtre,photos



    C'est un arbre puissant, trapu s'il est isolé ou étroit et haut s'il est en futaie. Ses branches basses poussent parfois horizontalement, et peuvent même frôler le sol ou s'y enraciner. Il existe de nombreuses variétés horticoles (hêtre pourpre, doré, pleureur, à feuilles de chêne...). Et au sud de Reims, il y a les hêtres tortillards et les faux de Verzy.

    Son écorce est lisse, elle est relativement fine et présente de belles couleurs (du gris argenté au gris vert et au gris noirâtre). Le tronc est très rarement craquelé. Le bois est très dur, blanc à rougeâtre, et constitue un excellent bois de chauffage. Il sert aussi à la fabrication des meubles et du parquet.

    Les feuilles sont alternes, brillantes, avec 5 à 9 paires de veines. Les jeunes feuilles sont soyeuses et velues. Elles apparaissent au printemps après celles de la plupart des autres arbres et notamment après celle du charme qui est parfois confondu avec le hêtre.

     

    nature,senlisse,hêtre,photos

    C'est un arbre magnifique et vous l'avez compris, je l'aime. La suite... une prochaine fois.

  • ARBRE AUX MOUCHOIRS

    Cet arbre est connu et tout à fait original mais, bien entendu, il ne pousse pas dans la nature à Senlisse.

    Samedi dernier, je me suis rendu à Paris. Si, si !!!

    C'était pour visiter le parc André Citroën. On aime... ou on aime pas ce parc moderne très structuré. Mais il y avait plusieurs arbres aux mouchoirs (ou aux pochettes). C'est la pleine période de floraison, alors j'ai fait quelques photos...

     

    arbreauxmouchoirs.jpg

     

    Encore une, pour le plaisir.

     

    arbreauxmouchoirs2.jpg