compteur de visite

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Plantes à fleurs jaunes - Page 3

  • LA RAVENELLE (brassicacées)

    C'est l'une des "mauvaises herbes" des champs les plus répandues et l'ancêtre du radis. Elle forme une touffe assez étalée de 20 à 60 cm de hauteur avec des tiges à poils rugueux.

     

    Hebergeur d'image

     

    Les fleurs (avril à septembre) sont blanches ou jaunes.

     

    Hebergeur d'image

     

    Et les fruits sont des siliques à renflements. 

     

    Hebergeur d'image

     

    Cette plante, parfois confondue avec la moutarde, pousse souvent dans les cultures sans avoir été semée.

    Les graines auraient des propriétés médicinales stimulantes et antirhumatismales.

     

  • LA MOUTARDE DES CHAMPS (brassicacées)

    Cette plante annuelle herbacée, très commune est d'origine méditerranéenne. On la trouve souvent sur les tas de terre, les remblais, les friches... et aussi dans les jardins. C'est une "mauvaise herbe"...

     

    Free Image Hosting at www.ImageShack.us

     

    Elle peut atteindre 30 à 80 cm. Ses feuilles sont découpées et allongée, celles de la base disposées en rosette.

     

    Free Image Hosting at www.ImageShack.us

     

    Les fleurs sont composées de 4 pétales jaunes bien étalées (floraison d'avril à septembre). Les fruits sont des siliques. 

    Propriétés : l'huile tirée des graines peut servir pour traiter les cheveux secs et cassants, s'utilise aussi en cataplasme en cas de bronchites, et en condiment.

  • CORYDALE JAUNE (papavéracées)

    J'ai retrouvé dans mes photos de l'été dernier cette "mauvaise herbe" plutôt gracieuse.

    C'est une vivace au feuillage persistant que l'on trouve en touffes de 20 à 40 cm de hauteur. Elle fait des fleurs jaunes (d'avril à octobre), a l'habitude de pousser seulement où elle se plaît et se reproduit par dissémination de ses graines. Inutile donc de vouloir la domestiquer, vive la liberté !

     

    fn1d.jpg

     

  • LE DIPLOTAXIS A PETITES FEUILLES (brassicacées)

    Encore une plante à fleurs jaunes que je rencontre souvent au bord de la mer en Bretagne.

     

    ma67.jpg

     

    C'est une plante bisannuelle ou vivace de 30 à 80 cm avec des feuilles bleu/vert, surtout à la base de la plante, découpées en plusieurs segments, et dégageant une forte odeur au froissement. Les fleurs (mai à septembre) sont d'un beau jaune souffre.

     

    om88.jpg

     

    Cette plante a un autre nom : la roquette jaune.

  • LE FENOUIL COMMUN (apiacées)

    A chaque fois que je me rends en Bretagne (ou dans le Cotentin), durant le mois de septembre, je suis saisi au cours de mes balades en bord de mer par les odeurs puissantes du fenouil qui prolifère. J'adore ce parfum d'anis si particulier et accentué après la floraison, quand les graines sont grillées par le soleil. Ici, sur la photo, c'était près de Saint-Jacut-de-la-Mer, et il était encore en fleurs.

     

    esfa.jpg

     

    Le fenouil commun est une plante vivace ou bisannuelle de 0,50 à 2,50 m, aux tiges vert/bleu qui sont pleines mais se creusent avec l'âge. Quant aux fleurs (juillet à septembre), elles sont regroupées en grandes ombelles au sommet des tiges.

     

    a4nu.jpg

     

    Le fenouil commun est surtout fréquent dans le bassin méditerranéen. Il ressemble beaucoup à l'aneth odorant et j'espère donc ne pas m'être trompé.

  • LA JUSSIE

    Il y a deux semaines, je suis allé en Sologne, limite de l'Indre. Le long du Cher, à un endroit que je connais bien, pour la première fois j'ai vu la jussie, cette maudite plante invasive.

     

    3x9o.jpg

     

    En revenant, encore la jussie sur la Loire en passant le pont de Beaugency. Et pourtant, ce fleuve n'est pas considéré comme particulièrement tranquille et propice à la prolifération de cette plante.

      

    xrum.jpg

     

    Le plus terrible, c'est qu'il n'y a pratiquement aucun moyen vraiment efficace de s'en débarasser. Une véritable calamité !!!

  • TROLLE D'EUROPE (renonculacées)

    Si je devais résumer, je dirais que c'est un gros bouton d'or aux fleurs fermées (aussi appelé trolle des montagnes, trollus europaeus).

     

    ecl3.jpg

     

    Le trolle est une plante herbacée, fleurit de mai à juillet, est toxique, et serait l'emblème de la Laponie.

     

    x54n.jpg

     

    Il a une particularité. Les abeilles, les bourdons et les gros insectes ne peuvent pénétrer pour la fécondation mais tout a cependant été prévu... En effet, la pollinisation est effectuée par deux petites mouches, les oeufs sont pondus dans la fleur et les parents couverts de pollen iront ensuite visiter d'autres trolles. Les larves mangent une partie des graines du trolle. La mouche et le trolle ne peuvent survivre l'un sans l'autre. C'est ce qu'on appelle le mutualisme.

    Elle est pas bien faite la nature ?

     

     

  • BENOITE DES RUISSEAUX (rosacées)

    Encore une plante rencontrée en Haute-Savoie Elle fleurit de mai à uillet et est très fréquente près des ruisseaux, le long des chemins, et dans les prairies un peu humides.

     

    jwfv.jpg

     

    Elle pousse la tête en bas et la fleur est en général d'un jaune orangé veinées de pourpre avec de grandes sépales rougeâtres, dressés après la foraison.

     

    ckua.jpg

  • LA CHELIDOINE

    C'est la célèbre herbe aux verrues qui doit sa renommée populaire au "lait" orangé vif qui s'écoule quand on casse la tige ou la racine. Au fait, est-elle réellement efficace ? S'il y a des témoignages, ils seront les bienvenus ici... dans un sens ou dans l'autre.

     

    chlidoine.jpg

     

    Cette plante est commune sur tous les murs à la campagne et même parfois en ville. Elle est vivace et reconnaissable facilement  à cause de la couleur jaune orangé de la fleur.

    Mais elle est toxique et dangereuse car elle fait partie de la trentaine de plantes (sur les 4 500 de la flore française) pouvant provoquer des intoxications mortelles. Il faut donc la proscrire absolument en automédication et en usage interne. Elle est utilisée en homéopathie sous forme très diluée.

    C'est l'une des plantes de ce blog au sujet de laquelle il m'est envoyé des mails avec questions depuis toujours. 

  • LA FICAIRE

    C'est l'une des premières fleurs sauvages du printemps.

    Elle est d'un jaune éclatant qui ressort d'autant plus que le feuillage est plutôt vert sombre. On trouve cette ficaire en grand nombre dans tous les lieux humides (ou pas) et elle a une tendance désagréable à s'étendre inconsidérément... 

    Pour plus de détails, voir ICI.

     

    ficaire.jpg