compteur de visite

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

LE FAUX MOUSSERON

Et si on "parlait" champignons, pour changer un peu. Il compte parmi les plus populaires, les plus répandus et les plus récoltés. Et en plus, il a un autre nom tout à fait mignon : corriolette. C'est le marasme des oréades, ou mousseron d'automne, ou faux mousseron. Ne pas confondre avec le mousseron, le vrai.

Très commun, on le trouve plusieurs fois dans l'année, souvent en "ronds de sorcières", dans les prés humides, le long des sentiers où passe le bétail... Il supporte très bien la dessiccation et le stockage (car imputrescible), et figure parmi les bons comestibles (en omelette ou en mélange), après avoir retiré le pied particulièrement coriace et fibreux.

 

Hebergeur d'image

 

Sa chair est mince, saveur fortement fongique, odeur d'amandes amères. Les lames du chapeau sont espacées, inégales, fourchues, assez épaisses, larges de 5 à 7 mm. Sporée blanches. Chapeau campanulé puis étalé, avec un mamelon.

Les Oréades étaient, dans la mythologie grecque, les nymphes des montagnes qui, en dansant en rond toute la nuit, laissaient dans l'herbe ces traces circulaires dans lesquelles poussent les champignons.

 

Upload images

 

Attention à ce pas confondre ce petit champignon avec d'autres espèces plus ou moins toxiques.

 

Commentaires

  • Photo perdue
    nous ne danserons plus
    en rond, en rond de sorcières !
    Partis avec les Oréades
    y'aura point d'rab, y'aura point d'rab
    dans vot' salade !

  • Je ne veux pas être un empêcheur de danser en rond... et cherche illico ma photo !

  • Chouette alors !

  • La photo ! La photo !!!

  • Rien trouvé. Je vais sur le terrain... (suite au prochain numéro)

  • à l'époque où j'allais aux mousserons (que tu dis être des faux ...ça me rends triste ça ! Bouhouou !) je ne pensais pas à les prendre en photo . Donc.... je ne peux rien faire pour toi .

  • Euh ! Toujours rien. Merci tout de même Véron...

Les commentaires sont fermés.