compteur de visite /Users/bernardpoulain/Desktop/googlebc892f82d975c592.html

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

LA CERASTOCULTURE

Je ne connaissais pas ce mot avant un petit séjour à Tréhiguier dans l'estuaire de la Vilaine, la semaine dernière. C'est la partie de l'aquaculture qui concerne l'élevage et la reproduction des coques.

P1000157bis.jpg

Les coques se reproduisent en été et seulement dans leur milieu naturel.
Le naissain naturel des coques provient essentiellement de la baie de la Vilaine.
Il est récolté par des pêcheurs professionnels sur des petits chalutiers et revendu aux éleveurs de coques, les cérastoculteurs, à partir de septembre et pendant l'hiver.

P1000160bis.jpg

Les petites coques sont alors mises à la pousse, dans des vasières sablonneuses se découvrant à toutes les marées.
Elles restent entre 18 mois et 2 ans en parcs, enfouies dans le sable, jusqu'à la récolte. Celle-ci s'effectue en général avec des tracteurs munis de récolteuses, ou par drague (avec un bateau).

Tréhiguier.jpg

Les coques sont principalement élevées dans les Traicts du Croisic, et aussi en baie de Somme.

Commentaires

  • Je découvre moi aussi ce mot inconnu jusqu'alors. J'ai acheté cette semaine des coques : j'adore et je n'en trouve pas souvent. Facile à préparer et savoureux.

  • Oui Léa, c'est bon les coques mais elles sont plutôt rares sur les marchés. La dernière fois que j'en ai mangées, c'était... il y a bien longtemps et je ne m'en souviens même plus.

  • Aujourd'hui je suis allée aux Halles et là on a le choix des poissonneries.

  • AH eh bien voici la réponse à ma question !!!! Merci beaucoup Bernard !!! On peut dire qu'il y a de la coque en stock ici !!! :-)

  • Quelle forme tu as, Map !!!
    Je te reconnais bien là :-)

Écrire un commentaire

Optionnel