compteur de visite

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

camomille

  • LA CAMOMILLE MATRICAIRE (astéracées)

    C'est la "camomille" sauvage la plus connue. Elle est commune dans les champs de céréales (quand il n''y a pas eu trop de désherbants), les fossés au bord des routes, les friches. Les feuilles sont découpées, alternes, très étroites. Les capitules de 1 à 2,5 cm sont très odorants avec un réceptacle fortement bombé et CREUX (ce qui permet l'identification). La collerette des fleurs blanches s'affaissent vers le bas lors de l'épanouissement, la nuit et par temps gris.

    Son nom provient de matrice. Autrefois, les femmes de la campagne l'utilisaient pour calmer les douleurs des règles et, il n'y a aucun rapport, pour donner des reflets dorés aux cheveux. Les fleurs ont des propriétés cicatrisantes, anti-inflammatoires, antioxydantes, anti-ulcéreuses, et sédatives du système nerveux. C'est tout !

     

    nature,fleurs,camomille,photos



    Ce n'est pas toujours évident de distinguer les différentes fleurs ressemblant à des petites marguerites (odorantes, pas odorantes, grande taille, petite taille, feuilles très découpées...) et les camomilles sont nombreuses dans le language courant. Il y a la camomille sauvage, la camomille romaine, la grande camomille, la matricaire inodore, l'anthémis des champs... De quoi perdre son latin (surtout lorsque l'on ne l'a jamais pratiqué).