/Users/bernardpoulain/Desktop/googlebc892f82d975c592.html

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

photos

  • LE HETRE COMMUN (fagacées)

    S'il est un arbre majestueux, puissant, c'est bien le hêtre et il est sans doute le plus populaire des arbres de France avec le chêne. C'est un arbre à croissance lente et au bois très dur qui peut atteindre 40 m de haut et vivre plusieurs centaines d'années. On le nomme également fayard. Voici quelques hêtres comme je les aime (clos-masure), c'est à dire en haies, dans le pays de Caux.

     

    nature,senlisse,hêtre,photos



    C'est un arbre puissant, trapu s'il est isolé ou étroit et haut s'il est en futaie. Ses branches basses poussent parfois horizontalement, et peuvent même frôler le sol ou s'y enraciner. Il existe de nombreuses variétés horticoles (hêtre pourpre, doré, pleureur, à feuilles de chêne...). Et au sud de Reims, il y a les hêtres tortillards et les faux de Verzy.

    Son écorce est lisse, elle est relativement fine et présente de belles couleurs (du gris argenté au gris vert et au gris noirâtre). Le tronc est très rarement craquelé. Le bois est très dur, blanc à rougeâtre, et constitue un excellent bois de chauffage. Il sert aussi à la fabrication des meubles et du parquet.

    Les feuilles sont alternes, brillantes, avec 5 à 9 paires de veines. Les jeunes feuilles sont soyeuses et velues. Elles apparaissent au printemps après celles de la plupart des autres arbres et notamment après celle du charme qui est parfois confondu avec le hêtre.

     

    nature,senlisse,hêtre,photos

    C'est un arbre magnifique et vous l'avez compris, je l'aime. La suite... une prochaine fois.

  • LA LAICHE (cypéracées)

    Il existe plus de 1 900 espèces de laîches (ou carex) et elles vivent en général dans les marécages, les prairies humides, le bord des étangs. Elles ont très souvent des feuilles coupantes, des tiges à section triangulaire et des fleurs en épis.

     

    nature,plantes,senlisse,photos



    Aujourd'hui, je vous présente la laîche paniculée (ou carex paniculata) qui croît en touffes dans les eaux peu profondes de l'étang des Vallées, près de Senlisse en allant sur Auffargis...

    et la laîche pendante (ou carex pendula Huds) que je rencontre souvent (à la belle saison...) au bord des chemins. 

     

    nature,plantes,senlisse,photos



  • LE SCIRPE DES BOIS (cypéracées)

    Les fleurs des champs étant tout à fait rares en hiver... je continue mon herbier sauvage avec des photos anciennes.

    Le scirpe des bois est une vivace à souche rampante de 0,40 m à 1 m que l'on trouve dans les prairies et bois humides, les fossés, les bords des étangs et des rivières. Il est fréquent.

     

    nature,plantes,fleurs,photos,herbier

     

    La tige est creuse et de section triangulaire. Feuilles vert clair avec nervure médiane rugueuse. Inflorescence grande (mai à août), à épis, nombreux et portés par de longs pédoncules. Chacun des épis comprend plusieurs fleurs hermaphrodites (floraison de mai à août).

  • LASER A FEUILLES LARGES (apiacées)

    Je l'ai déja dit ici, mais je le répète : distinguer les différentes apiacées (ombellifères) n'est pas toujours aisé... et sans risque, car certaines sont très toxiques. Le laser à feuilles larges constitue un peu l'exception grâce, justement, à ses feuilles.

    On le trouve dans les bois clairs, au bord des routes. Fréquent dans toute la France.

     

    Image Hosted by ImageShack.us

     

    C'est une vivace de 0,50 m à 1,50 m, glabre ou poilue, avec une tige pleine et striée. Les feuilles du bas de la tige sont très grandes, coriaces, dentées alors que celles du haut sont sessiles., Les fleurs (juin à août), blanches, sont groupées en grandes ombelles (10 à 20 cm de diamètre) avec 25 à 50 rayons. Les fruits (akènes doubles) portent chacun 8 ailes ondulées.

    Finalement, j'ai un doute... Et si c'était l'égopode podagraire ? S'il y a des spécialistes...

     

  • LE TULIPIER COMMUN

    Bonjour ! La première fois que j'ai remarqué ce grand arbre qui peut atteindre 50 m de haut et qui est originaire d'Amérique du Nord (tulipier de Virginie), c'était dans une forêt du Pays Basque. Mais on le rencontre aussi, le plus souvent, dans la plupart des parcs et jardins des grandes villes car ses feuilles sont originales et ses fleurs tout à fait décoratives.

    Les feuilles sont caduques, simples, alternes, avec une forme caractéristique. On dirait qu'elles sont tronquées, et qu'il en manque un morceau.

     

    nature,arbres,photos

     

    Les fleurs terminales (mai-juin) sont très belles mais passent parfois inapperçues car la couleur des pétales (jaune/vert avec de l'orange à la base) est proche de celle des feuilles. Elles sont dressées et ont une forme de cloche ou de tulipe, avec des étamines nombreuses. Il faut attendre une quinzaine d'années pour voir la première fleur, mais ça vaut la peine d'être patient. On peut les admirer en ce moment dans le parc du château de Rambouillet, ou encore dans celui du château De Neuville à Gambais. Le fruit est une samare simple.

     

    Hebergeur d'image

     

     

     

  • LA PASSERAGE DES CHAMPS (brassicacées)

    C'est la bourse de Juda ou passerage champêtre, una annuelle ou bisannuelle de 20 à 50 cm de haut, qui pousse dans les champs cultivés ou en friches, les talus secs, souvent en colonies. Elle est fréquente (d'après ma doc) mais je ne l'avais pas encore rencontrée lors de mes balades. Maintenant c'est fait, mais elle ressemble fort au brocoli sauvage ou passerage drave et j'espère ne pas avoir confondu les deux...

     

    nature,plantes,fleurs,herbier,photos

     

    Elle est poilue, avec une tige raide ramifiée le plus souvent vers le sommet, et des feuilles supérieures alternes, dentées (celles de la base sont en rosette). Les fleurs (mai à août) sont blanches, très petites. Fruits (silicules) rugueux à 2 loges renfermant chacune une graine.

    C'est une plante comestible, riche en vitamine C. Son nom aurait pour origine une croyance : elle guérirait de la rage, les animaux.

     

     

  • LE POIREAU SAUVAGE (liliacées)

    Après l'ail sauvage, et autres liliacées, voici aujourd'hui le poireau sauvage ou poireau des vignes. Il ne pousse pas autour de Senlisse mais plutôt en colonie dans les vignes, les terrains plus ou moins en friche, dans le midi de la France. C'est l'ancêtre du poireau cultivé (celui que j'adore, en vinaigrette...) mais sa base ressemble plus à celle d'un oignon et elle possède souvent un grand nombre de bulbilles qui donnent ensuite de nouveaux poireaux sauvages. C'est une plante herbacée vivace.

     

    nature,plantes,fleurs,herbier,photos

     

    N'étant pas buté (le poireau...), la partie blanche de la tige est plus courte, et moins grosse. Cette tige longue de 60 à 80 cm est parfois enroulée. Les fleurs roses (juin) sont rassemblées en ombelle.

    Comme chacun sait, le poireau (sauvage ou pas) est très bon à la santé. Il est notamment diurétique, laxatif, riche en fibres et préconisé contre les problèmes respiratoires, la toux... Il se récolte au printemps, avant que la tige ne devienne trop dure, et son goût lorsqu'il est cuit est assez différent de celui du poireau cultivé (plus sucré). Il vaut mieux éviter de le ramasser au milieu des vignes... à cause des traitements chimiques.