compteur de visite

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

senlisse

  • LE HETRE COMMUN (fagacées)

    S'il est un arbre majestueux, puissant, c'est bien le hêtre et il est sans doute le plus populaire des arbres de France avec le chêne. C'est un arbre à croissance lente et au bois très dur qui peut atteindre 40 m de haut et vivre plusieurs centaines d'années. On le nomme également fayard. Voici quelques hêtres comme je les aime (clos-masure), c'est à dire en haies, dans le pays de Caux.

     

    nature,senlisse,hêtre,photos



    C'est un arbre puissant, trapu s'il est isolé ou étroit et haut s'il est en futaie. Ses branches basses poussent parfois horizontalement, et peuvent même frôler le sol ou s'y enraciner. Il existe de nombreuses variétés horticoles (hêtre pourpre, doré, pleureur, à feuilles de chêne...). Et au sud de Reims, il y a les hêtres tortillards et les faux de Verzy.

    Son écorce est lisse, elle est relativement fine et présente de belles couleurs (du gris argenté au gris vert et au gris noirâtre). Le tronc est très rarement craquelé. Le bois est très dur, blanc à rougeâtre, et constitue un excellent bois de chauffage. Il sert aussi à la fabrication des meubles et du parquet.

    Les feuilles sont alternes, brillantes, avec 5 à 9 paires de veines. Les jeunes feuilles sont soyeuses et velues. Elles apparaissent au printemps après celles de la plupart des autres arbres et notamment après celle du charme qui est parfois confondu avec le hêtre.

     

    nature,senlisse,hêtre,photos

    C'est un arbre magnifique et vous l'avez compris, je l'aime. La suite... une prochaine fois.

  • LA LAICHE (cypéracées)

    Il existe plus de 1 900 espèces de laîches (ou carex) et elles vivent en général dans les marécages, les prairies humides, le bord des étangs. Elles ont très souvent des feuilles coupantes, des tiges à section triangulaire et des fleurs en épis.

     

    nature,plantes,senlisse,photos



    Aujourd'hui, je vous présente la laîche paniculée (ou carex paniculata) qui croît en touffes dans les eaux peu profondes de l'étang des Vallées, près de Senlisse en allant sur Auffargis...

    et la laîche pendante (ou carex pendula Huds) que je rencontre souvent (à la belle saison...) au bord des chemins. 

     

    nature,plantes,senlisse,photos



  • LE MOURON DES OISEAUX (caryophyllacées)

    C'est le mouron blanc, ou morgeline, à ne pas confondre avec le mouron rouge (ici). Le mouron des oiseaux est souvent la première plante à germer sur un terrain qui a été retourné après que le sol se soit réchauffé au printemps. On le trouve aussi dans les terrains riches, les décombres, le bord des chemins, plutôt en sol humide et azoté.

     

    nature,plantes,fleurs,photos,senlisse

     

    C'est une annuelle, demi-couchée, de 20 ou 30 cm environ, avec une tige circulaire. Fleurs d'un blanc très pur (de mars à novembre, et parfois toute l'année), de 1 cm environ, avec 5 pétales fendus presque jusqu'à leur base, ce qui laisse penser à dix pétales groupées deux par deux. Elle trompe bien son monde !

    Etamines en nombre variable (souvent pas plus de 5). Fruits (capsules) à 5 dents.

     

    nature,plantes,fleurs,photos,senlisse

     

    Le mouron des oiseaux est comestible mais mieux vaut attendre la floraison pour apprendre à le reconnaître. Il s'agit de l'une des meilleures salades sauvages. Elle est douce, pas amère du tout et renferme calcium, silice, magnésium, vitamine C. Au Japon, elle fait partie de la traditionnelle salade de printemps : la salade aux 7 herbes. Elle est aussi très appréciée des oiseaux.

  • LE TUSSILAGE (2)

    Il y a peu, ici, je promettais de vous montrer les feuilles du tussilage qui ont la particularité de n'apparaître qu'après la floraison. Et bien, je n'ai pas oublié ! Je m'étonne tous les jours :-)

     

     

    nature,fleurs,tussilagre,photos,senlisse

     

    Je reconnais que la forme de ces feuilles n'évoque que très vaguement le pas de l'âne...

    Et en prime, vous avez même droit à une autre photo, celle des aigrettes argentées et soyeuses de cette plante printanière.

     

     

    nature,fleurs,tussilagre,photos,senlisse

  • L'OXALIS DES BOIS (oxalidacées)

    On l'appelle aussi alléluia, pain de coucou, oseille des bûcherons, surelle... et oxalide. C'est une petite vivace des sous-bois humides et ombragés, élégante, de 5 à 15 cm de haut, à souche rampante, fine, couverte d'écailles charnues sous le collet. Elle pousse parfois en tapis mais rarement ou jamais en sol calcaire, et c'est au mois d'avril, lorsque le coucou revient, que l'on remarque le plus souvent cette mignonne petite fleur blanche. Celles-ci étaient au bord du chemin qui va de Senlisse aux Vaux de Cernay, dans le bois.

      

    nature,fleurs,photos,senlisse

     

    Les feuilles sont formées de 3 folioles égales en forme de coeur, vert clair, qui se replient le soir et la nuit (très vague ressemblance avec la feuille des trèfles mais ceux-ci ne se rencontrent jamais à l'ombre en forêt). Les fleurs, blanches (ou jaunes) sont à 5 pétales (et 10 étamines), veinées de rose ou de bleu et s'épanouissent en avril/mai. Il y a souvent une seconde floraison en été. Fruits ovales à 5 angles qui éclatent à maturité en dispersant les graines (comme chez la violette odorante).

    Saveur acidulée. Les feuilles sont rafraîchissantes, diurétiques, riches en vitamines C mais attention car elles sont riches aussi en acide oxalique. Cette plante était récoltée autrefois vers Pâques, d'où son nom alléluia. Vous remarquerez, j'espère, à quel point ce blog "colle" au calendrier.

    Le symbole de l'Irlande et de la fête de Saint-Patrick, c'est en principe le trèfle mais certains disent que ce serait plutôt... l'oxalis.

     

     

     

  • LE CORNOUILLER MALE (cornacées)

    C'est au mois de mars que l'on peut repérer aisément cet arbre car il est tout fleuri de jaune et ce, avant tous les autres. En plus, il n'a aucune feuille au moment de la floraison. Cet arbre de 4 à 7 m de haut est présent surtout dans l'est et le sud-est de la France mais il y en a un à Senlisse (Garnes), dans une propriété privée. Il déborde un peu sur le trottoir et j'ai vite fait de le remarquer à cette période de l'année. Original, non !!!

    Il peut pousser naturellement dans les bois ou les broussailles. On ne cultive plus cet arbre en France depuis longtemps.

     

    nature,arbres,senlisse,photos

     

    Les fleurs du cornouiller mâle sont petites et très nombreuses, à 4 pétales groupées en ombrelles et attirent les abeilles. Le nectar rend (paraît-il...) les abeilles malades.

    Le fruit (la cornouille), de la taille d'une olive, arrive à maturité en septembre et est comestible (goût mélangé de cerise et de groseille). Je vous en reparlerai, le moment venu. En attendant, admirez ces petites fleurs... si vous en rencontrez au détour d'une balade.