/Users/bernardpoulain/Desktop/googlebc892f82d975c592.html

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

senlisse - Page 3

  • LE XYLAIRE

    Parmi les champignons, dans la nature, c'est encore une curiosité !

     

    nature,champignons,senlisse,photos

     

    Il pousse en groupes de nombreux "individus" sur les souches mortes et troncs d'arbres (3 à 8 cm de haut), au printemps et à l'automne. Il est pointu ou aplatis au sommet, en forme de corne de cerf. La base fertile est noirâtre tandis que l’extrémité se couvre d’une pruine blanche due à la présence de spores (reproduction asexuée).

    C'est une curiosité mais il ne présente aucun intérêt pratique.

     

     

  • CLEMATITE DES HAIES (renonculacées)

    Cette plante grimpante de plusieurs mètres de haut, à tiges sarmenteuses qui s'accroche aux arbres et aux arbustes a d'autres noms communs : vigne blanche, herbe-aux-gueux.

    Elle est fréquente autour de SENLISSE dans les haies, les broussailles, au bord des rivières, et je l'aime bien car elle est originale. En effet, ce que vous voyez sur la photo, ce n'est pas la fleur... mais le fruit. Le fruit est un akène qui est prolongé par une longue arête plumeuse, le tout formant une masse cotonneuse persistant souvent tout l'hiver.

     

    nature,fleurs,senlisse,photos

     

    Les feuilles sont opposées, pennées, à folioles entières ou dentées. Quant aux fleurs (juin à août), belles et odorantes, elles sont blanches et situées à l'extrémité des tiges ou latérales.

     

    nature,fleurs,senlisse,photos

     

    Cette plante est TOXIQUE et irritante pour la peau. Les mendiants se frottaient (autrefois) la peau avec les feuilles de cette clématite des haies pour apitoyer les passants en leur faisant croire qu'ils avaient de ulcérations de la peau. De là le nom d'herbe aux gueux !

  • L'HELVELLE CREPUE ou OREILLE DE CHAT

    Il n'y a eu que très peu de champignons à SENLISSE à l'automne dernier. Je vous présente (avec un petit décalage) un champignon marrant à cause de son chapeau. Je l'aime bien, c'est le genre chiffonné...

     

    nature,champignons,senlisse,photos

     

    C'est une espèce commune d'août à novembre, dans l'herbe des lisières humides, la mousse, parmi les feuilles de hêtres, de chênes, de châtaigniers, de charmes, de noisetiers... souvent dans les éclaircies de la forêt.

    Le chapeau (2 à 8 cm de large), composé de 2 lobes rabattus sur le pied, est très découpé, bosselé, blanchâtre à crème. Le pied est souvent renflé à la base, creusé à l'extérieur de profonds sillons, creusé par des côtes longitudinales saillantes. La chair est très mince dans le chapeau, cassante, blanchâtre, à odeur de morille (...)

    C'est, paraît-il, un comestible agréable dans le jus d'un rôti mais de nature coriace et certains auteurs disent qu'il est préférable de le consommer avec modération. Blanchir avec soin et jeter l'eau de cuisson. Personnellement, je regarde seulement... et j'admire.

  • LE HOUX (aquifoliacées)

    Le houx dont je veux vous parler aujourd'hui, c'est l'ilex aquifolium. Il est bien connu, c'est un arbrisseau pouvant devenir arbuste et même petit arbre (1 à 10 m de hauteur), vivant généralement dans les sous-bois ombreux, souvent sous les hêtres.

    Les feuilles persistantes, simples, sont alternes, rigides et même coriaces, avec des dents épineuses terminées par une pointe acérée jaunâtre. Elles sont vert foncé, brillantes comme vernies dessus mais mâtes dessous.

     

    nature,baies sauvages,senlisse,photos

     

    On peut remarquer que sur les rameaux supérieurs (quand on est très grand...), les feuilles sont parfois planes, non ondulées, avec peu ou sans pointe acérée. Les fleurs (discrètes) sont blanc crème (6 à 8 mm) à 4 pétales, extrémité arrondie et teintée de rose (mai-juin). Privilège spécial, voici en même temps les fleurs et les fruits, et je parie que vous n'aviez jamais vu de près une fleur de houx.

     

    nature,baies sauvages,senlisse,photos

     

    Les fruits sont des drupes charnues de 7 à 10 mm, rouge à maturité, contenant 4 ou 5 graines (novembre-décembre mais cette année, il y en avait parfois dès le mois d'octobre). L'ingestion des fruits n'entraîne pas de troubles sérieux car la toxicité est faible mais elle est plus importante chez l'enfant et en cas d'ingestion massive.

    Ce houx est dioïque, c'est à dire qu'il y a des houx mâles et des houx femelles. Seules les formes femelles portent les baies rouges si décoratives et appréciées au moment de Noël. Vous savez maintenant pourquoi certains houx ont des petites boules rouges et d'autres pas... Encore une belle parure réservée à la gent féminine :-)

    Il existe plus de 400 espèces de houx aux couleurs diverses et décoratives ce qui en fait un arbuste d'ornement très intéressant pour les jardins. En plus, presque tous gardent leurs feuilles en hiver...

  • LE GUI (loranthacées)

    Le gui (viscum album) est aussi appelé vert de pommier, bois de la Sainte Croix, bouchon... et ce n'est pas toujours facile à attraper, mais je l'ai fait pour vous :-).

    C'est un sous-arbrisseau vivace qui forme des touffes sur certains arbres (essentiellement pommiers, peupliers et beaucoup plus rarement le chêne). Son suçoir traverse l'écorce de l'arbre et atteint la sève dont il se nourrit. Par contre, il produit sa chlorophylle et ses sucres. C'est la raison pour la quelle on dit que c'est un semi parasite, mais dans cette association, c'est de mon point de vue le gui qui "tire les marrons du feu"...

    Comment il arrive là, sur les vieux arbres malades ? Comme souvent, par les oiseaux et notamment les grives et les fauvettes, lesquelles ingèrent les petites boules blanches qui contiennent une pulpe visqueuse où se trouve la graine (unique) qui se colle ensuite sur les branches des arbres... lorsqu'elles sont "rejetées" par les oiseaux. Tout est prévu dans la nature !

     

    Image Hosted by ImageShack.us

     

    Les rameaux se divisent en Y et curiosité, poussent dans tous les sens sans se redresser jamais vers le ciel comme la plupart des autres plantes. Les feuilles sont épaisses, allongées, opposées, entières, persistantes, vert clair très particulier. Les fleurs, unisexuées, sont jaune verdâtre, petites (mars-avril).

    Les fruits, bien connus, sont des baies blanches teintées de gris, de 7 à 9 mm, pratiquement sphériques, fixées par 3 à 5 à l'intersection des rameaux (décembre à février).

    Ce gui ("guérit tout" en langue celte) soigne notamment l'hypertension, l'épilepsie et des travaux importants de recherche ont été entrepris car il agirait sur les défenses immunitaires et les tumeurs. Mais attention, les baies sont TOXIQUES.

    Et en plus, c'est un porte bonheur. C'est pourquoi on s'embrasse sous le gui le premier jour de l'année. Mais pourquoi ne pas essayer les autres jours...

     

  • L'AJONC D'EUROPE (fabacées)

    Cet arbrisseau plutôt fréquent qui peut atteindre plusieurs mètres de haut se rencontre aussi sous forme de buissons au bord des routes, sur les talus, dans les landes, les broussailles, souvent sur le littoral mais pas dans le midi de la France. Et pourtant, il aime le soleil !

     

    nature,plantes,senlisse,photos

     

    Les feuilles sont en fait de longues épines ramifiées et vertes. Les fleurs, d'un jaune éclatant, apparaissent le plus souvent de mars à juin, mais il n'est pas rare de les voir en plein hiver, dès le mois de décembre. C'est le cas cette année autour de SENLISSE. Les fruits sont des gousses de 1 à 2 cm, poilues.

    Autrefois, notamment en Bretagne, les paysans donnaient ces buissons riches en azote à manger au bétail après les avoir écrasés pour que les épines ne blessent pas les animaux.

     

  • LA PEZIZE ORANGEE

    Ce champignon est, dans les bois, un vrai plaisir pour les yeux grâce à l'éclat de ses petites coupes orangées. Par ailleurs, c'est aussi une curiosité car je viens d'apprendre qu'il peut se consommer cru, en salade, arrosé de kirsch et saupoudré de sucre. Vous voudrez bien m'excuser, je n'ai pas essayé...

     

    nature,champignons,senlisse,photos

     

    Cette pézize, assez commune,  pousse en automne dans l'herbe des talus, les friches, le long des chemins forestiers, en grandes troupes.

    Le réceptacle (4 à 10 cm) est en forme de coupe à bords relevés et incurvés, contourné puis largement étalé, d'un orange lumineux parfois nuancé de jaune ou de rouge mais toujours très vif sur la face interne de la coupe (plus pâle sur la face externe). La chair est mince, blanchâtre, cassante. Odeur faible.

     

  • L'AUBEPINE EPINEUSE (rosacées)

    C'est un arbrisseau de 3 à 4 m de haut appelé aussi épine blanche, bois de mai, noble épine, valériane du coeur. On le plantait autrefois pour faire des haies impénétrables car ses rameaux portent des épines dures et acérées. Il est très commun et il est parfois confondu avec le prunellier en période de floraison.

    Les feuilles sont luisantes et peu découpées (3 à 5 lobes dentés). Les fleurs, odorantes (mais au parfum peu agréable), blanches ou roses, apparaissent après les feuilles, et sont groupées en corymbes (avril à juin). Elles ont 5 pétales avec des étamines de couleur rose.

    Quant aux fruits (cénelles), ou "poires à Bon Dieu", ce sont des baies rouges à maturité, lisses, à la chair farineuse, qui font le bonheur des oiseaux durant tout l'hiver (quand il en reste !). Non toxiques pour l'homme. Certains les utilisent pour faire compotes, gelées, sirops et boissons fermentées.

     

    nature,baies sauvages,senlisse,photos

     

    Les sommités fleuries sont bien connues pour avoir une action sédative sur le système nerveux central et une action régulatrice sur le système cardio-vasculaire (hypertension et artériosclérose) sans effets secondaires. Ainsi, elles sont notamment utilisées contre le nervosisme, l'irritabilité, les angoisses, les vertiges, la tachycardie émotionnelle, les palpitations... et les insomnies.

    C'est un porte-greffe possible pour le pommier. Enfin, le bois dur et un peu rose, sert à fabriquer des bâtons de marche.