compteur de visite

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

LE MOURON ROUGE (primulacées)

C'est la même famille que la primevère ou le cyclamen. Le mouron rouge (Anagallis) doit son nom (paraît-il) au grec "anagelein" signifiant "rire", car il aurait des propriétés... hilarantes. Sacré mouron !

Il est commun dans toute la france, notamment dans les jardins. Il me semble cependant que depuis quelques années, il y en a peut-être un peu moins. Non ? 

 

nature,fleurs,mouron,photos

 

C'est une plante annuelle de 5 à 15 cm, ramifiée, s'étalant sur le sol, tige à section carrée, fleurs rouge vif, parfois roses ou bleues sur un long pédoncule dressé. Le fruit sec est une capsule sphérique (pixide). Floraison de mai à octobre. Les mourons d'aspect vert foncé sont à fleurs bleues et ceux vert clair, à fleurs rouges. Les fleurs se ferment juste avant la pluie et la plante a été surnommée "le baromètre du pauvre".

Attention, cette plante est TOXIQUE pour les oiseaux et les petits animaux de la ferme. Ne pas confondre avec le mouron blanc ou mouron des oiseaux, qui lui est comestible et particulièrement recherché par les oiseaux. Ne vous faites pas de mouron, je ferai une note sur ce mouron une autre fois. Ca me fait penser qu'il faut aussi que je vous "parle" un jour du souci... mais je n'ai pas encore de photo du souci des champs.

Commentaires

  • Ce "baromètre du pauvre" je ne l'ai pas souvent rencontré ... ça ne m'empêche pas de rire souvent de bon coeur ...
    En découvrant le nom "Mouron rouge" un souvenir de feuilleton télé m'est tout de suite revenu en mémoire, hop une petite recherche, et voilà :
    "La Baronne Orczy fait partie de ces auteurs, que le public associe à un personnage. Pour beaucoup en effet, elle reste essentiellement l’auteur du Mouron Rouge (The Scarlet Pimpernel), cet aristocrate anglais du nom de Sir Percy qui sauve les Nobles français des geôles révolutionnaires au temps de la Terreur. Le cycle des aventures du Mouron Rouge a en effet valu à la Baronne sa popularité, et l’a accompagné tout au long de sa carrière, au fil de dix-sept ouvrages."

  • Suite : Explication du nom "Mouron rouge" de ce héros de roman:

    "Sir Percy Blakeney signe traditionnellement ses exploits d'une courte missive ornée d'une signature agrémentée d'une fleur écarlate : le mouron rouge (Anagallis arvensis). Il porte un masque et une cape, apparaît, disparaît, réapparaît sans jamais se laisser capturer par la police révolutionnaire qui obéit principalement au sinistre Chauvelin, aristocrate dévoyé et cousin de Marguerite Blakeney, l'épouse de Sir Percy."

  • Sir Percy, un anglais qui sauve des français ? Je ne me souviens pas d'une pareille chose... Encore un feuilleton que j'ai raté. Dommage !

  • Il me semble que le Mouron Rouge est une caryophyllacée et non une Primulacée ! Le Mouron Blanc étant une Primulacée... La confusion de part la forme du calice est banale mais attention

  • Bonjour Francis et merci pour votre message. Je viens de vérifier dans toute ma doc et partout je trouve que la mouron rouge fait partie de la famille des primulacées et le mouron blanc de la famille des Caryophyllacées. Alors je ne sais plus qui croire ...
    Est-ce bien important, finalement ?
    Si vous avez d'autres informations (liens...), n'hésitez pas à m'en faire part.

Les commentaires sont fermés.