compteur de visite

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

LE MOURON DES OISEAUX (caryophyllacées)

C'est le mouron blanc, ou morgeline, à ne pas confondre avec le mouron rouge (ici). Le mouron des oiseaux est souvent la première plante à germer sur un terrain qui a été retourné après que le sol se soit réchauffé au printemps. On le trouve aussi dans les terrains riches, les décombres, le bord des chemins, plutôt en sol humide et azoté.

 

nature,plantes,fleurs,photos,senlisse

 

C'est une annuelle, demi-couchée, de 20 ou 30 cm environ, avec une tige circulaire. Fleurs d'un blanc très pur (de mars à novembre, et parfois toute l'année), de 1 cm environ, avec 5 pétales fendus presque jusqu'à leur base, ce qui laisse penser à dix pétales groupées deux par deux. Elle trompe bien son monde !

Etamines en nombre variable (souvent pas plus de 5). Fruits (capsules) à 5 dents.

 

nature,plantes,fleurs,photos,senlisse

 

Le mouron des oiseaux est comestible mais mieux vaut attendre la floraison pour apprendre à le reconnaître. Il s'agit de l'une des meilleures salades sauvages. Elle est douce, pas amère du tout et renferme calcium, silice, magnésium, vitamine C. Au Japon, elle fait partie de la traditionnelle salade de printemps : la salade aux 7 herbes. Elle est aussi très appréciée des oiseaux.

Commentaires

  • et bien voilà, tu m'apprends le nom de cette plante
    j'en trouve trés souvent par ci par là
    bon vendredi Bernard

  • Bon WE à toi aussi Laurence.

  • Désormais je ne me ferai plus de mouron. Ni rouge ni blanc, oufffffffffffffffff

  • Pas de souci, LN...

  • Ah un blog où l'on nous raconte des salades (de printemps) !!! Chouette !!!

  • Chouette description et belles photos.
    Petite remarque cependant: les caryophyllacées sont loin d'être toutes comestibles.
    La Nielle des blés, par exemple, est toxique et a été à l'origine de nombreux empoisonnements
    suite à son incorporation accidentelle dans les farines ménagères.

  • Merci de cette précision Benjamin. Je modifie au plus vite mon texte...

  • Trouve-t-on du mouron des oiseaux partout en France ?

  • Désolé MI, je n'en ai pas la moindre idée.
    Dans ma région (Ile de France), elle est très commune ...mais pas à cette époque de l'année.

  • Renseignements pour Jocelyne mais je ne suis pas certaine que cela réponde à sa question. Celui ci est le mouron des oiseux ( blanc ) à ne pas confondre avec le mouron rouge.
    Grrrrrh !!!!! Y'a de quoi de faire du mourron ! Ouaf ! Ouaf ! Comme dirait Charly.

Les commentaires sont fermés.