compteur de visite

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

LE SATYRE PUANT (phallacées)

Pour changer un peu, voici aujourd'hui un champignon.  Un champignon qui ... va sans doute vous rappeler quelque chose. Et pour une fois, vous aurez son nom latin : phallus impudicus. On le rencontre en été et en automne dans les bois, et les jardins.

 

champignons,nature,photos

 

Sorti d'un oeuf qui, déchiré, forme une volve, il se dresse ensuite et dégage une odeur forte et putride tout à fait désagréable. Son pied est blanc, creux, et friable alors que le chapeau qui coiffe le pied comme un dé à coudre, est recouvert d'une gelée verte brunâtre (la gleba). Avec l'âge, la gelée ayant disparu, le chapeau devient blanchâtre.

Les spores de ce champignon qui se trouvent dans la gleba gélifiée, seraient disséminés par les mouches qui, attirées par l'odeur, viennent se poser dessus et repartent ensuite avec aux pattes un paquet de spores.

Je précise que ce champignon n'est pas comestible ... Etait-ce bien utile ?

Commentaires

  • mes tortues aiment beaucoup les trèfles .......

  • Ah ! Un sapyre tuant ! Mot d'enfant datant d'il y a quelques ans... J'adore sentir l'odeur car alors commence un vrai jeu de piste ! Où est-il, où se cache-t-il ?

  • Le trèfle pour les tortues de Véron et le satyre puant pour les mouches ... la nature est quand même bien faite !!! Y'en a pour tous les goûts !

Les commentaires sont fermés.