compteur de visite

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

LE CHEVREFEUILLE DES HAIES

Comme il existe une clématite des haies, il y a aussi un chèvrefeuille des haies. Il vient plus tôt (floraison de mai à juillet) que l'autre, le vrai, le sublime, l'incomparable, le ... chèvrefeuille des bois, celui dont le parfum embaume.

 

Même si le chèvrefeuille des haies ne dégage aucun parfum, c'est le premier chèvrefeuille fleuri rencontré cette année (hier matin) autour de Senlisse et ça fait patienter pour la suite.

 

nature,fleurs,chèvrefeuille,photos



Pour le reconnaître, c'est facile. C'est un buisson de 3 m au maximum avec des tiges non grimpantes comme l'autre, ses feuilles opposées sont  différentes (plus larges), les fleurs blanc/jaunâtre sont plus petites et totalement inodores.

 

Les baies, rouges vif à maturité, sont TOXIQUES (toujours comme l'autre, le vrai). 

 

Vous l'avez deviné :-), je préfère le chèvrefeuille des bois, mais il faut savoir se contenter en attendant la suite du spectacle de la nature  ! 

 

 

Commentaires

  • J'ignorais qu'il y avait deux sortes de chèvrefeuilles. Bien sûr comme vous j'apprécie particulièrement le chèvrefeuille des bois pour sa forme et son subtile parfum.
    Je vais guetter, lors de mes balades, la présence de celui des haies ! Ses feuilles sont impressionnantes ! Au fait est-ce que les chèvres sont intéressées par cette plante ? Sinon pourquoi ce nom ?

  • Oui, d'après nos amis canadiens, les chèvres apprécient les feuilles.
    http://www.thecanadianencyclopedia.com/index.cfm?PgNm=TCE&Params=f1ARTf0003828

  • Lu et apprécié !

Les commentaires sont fermés.