compteur de visite

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

LE COQUELICOT (papavéracées)

Il est arrivé, le gentil coquelicot nouveau ! Il éclate au bord et quelques fois fois dans les champs de blé, au bord des routes, sur les talus, un peu partout pour nous dire que la nature est belle et qu'il suffit... d'ouvrir les yeux et de prendre le temps. Il a inspiré plusieurs grands peintres.

Ce coquelicot (papaver rhoeas) est une plante messicole. C'est à dire (d'après mon livre... car je ne connaisais ce mot) : qui peuple les moissons. Comme les bleuets et la camomille (bleu, blanc et rouge). En effet, autrefois, du temps où l'agriculture employait peu ou pas de  désherbants, il y avait beaucoup de coquelicots dans les champs de céréales, des bleuets... 

C'est  une annuelle, poilue, à latex blanc. La feuille est très découpée. La fleur, très fragile, est d'un rouge vif avec 4 pétales qui se chevauchent et portent une tache noire à la base. Les étamines sont rougeâtres et leurs anthères violet noir. La floraison intervient de mai à juillet. La capsule contient plusiers centaines de graines qui peuvent rester dormantes pendant de nombreuses années. Il existe plus de 10 variétés de coquelicots sauvages. 

 

nature,fleurs,coquelicot,photos

Certains mangent les jeunes rosettes en salade ou en soupe. On décore aussi les les plats avec les fleurs mais attention, une consommation immodérée des pétales peut faire dormir. Les graines sont utilisées en pâtisserie. Elles contiennent une huile fine.

Les vertus médicinales sont nombreuses : fait partie de la tisane aux 7 fleurs pectorales, le sirop aide à l'endormissement des enfants...

 

nature,fleurs,coquelicot,photos

 

Une autre espèce (papaver somniferum), dont on tire l'opium, est devenue une plante commune des jardins (fleurs roses, mauves ou blanches). C'est un psychotrope.

Sources : "Sauvages et comestibles" de M.C. PAUME, chez Edisud. Et "Ces herbes qu'on dit mauvaises" de Jo READMAN, chez Terre vivante. Deux petits livres passionnants !

Commentaires

  • Brave petit coquelicot. J'aime sa couleur vive.
    Je ne connaissais pas toutes ses utilisations. Je me contente de l'admirer sur les bords des talus et dans les champs. Je cueille des boutons qui s'épanouissent gentiment chez moi (mais attention aux taches rouges sur les vêtements) c'est tenace !

  • Les taches rouges... et je pense au dormeur du val. Vous aussi ?

  • ......
    "Il dort dans le soleil, la main sur sa poitrine,
    Tranquille. Il a deux trous rouges au côté droit."

Les commentaires sont fermés.