compteur de visite

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

chanterelle

  • LA CHANTERELLE TUBULAIRE...

    ou chanterelle en tuba. Elle est assez commune puisqu'on la trouve en grand nombre dans les bois, souvent dans la mousse à l'automne... et sur les étales des marchés.

     

    nature,champignons,chanterelle,photos

     

    Le chapeau est beaucoup moins charnu que la girole, gris à brunâtre, également déprimé, portant à sa face inférieure des plis très marqués et saillants, jaunes puis gris avec l'âge.

     

    nature,champignons,chanterelle,photos

     

    Le pied est cylindrique, creux, jaune. La chair est blanche à jaune, parfois grisâtre avec l'âge, mince, souple, à la saveur douce. Odeur peu sensible.

    C'est un bon comestible, facile à conserver par dessication et qui, du fait de son parfum discret, peut se manger sans être mélangé obligatoirement à d'autres espèces.

  • LA GIROLLE

    On l'appelle aussi CHANTERELLE et on la trouve de juin jusqu'à novembre, sous feuillus et résineux, dans les branchages morts, la mousse... Elle prolifère (parfois!!!) en grandes troupes, fidèle à ses endroits. Elle est très recherchée mais la récolte de ce jour là était bien maigre ! Donc, inutile de vous donner mon "coin" ...

     

    champignons,chanterelle,girole,photos

    Elle fait partie des champignons comestibles les plus populaires, vendus sur tous les marchés et recherchés dans les bois par toujours plus de gourmands. Sa chair est épaisse, compacte, fibreuse dans le pied, jamais véreuse et nécessite une cuisson relativement prolongée. Son odeur est forte, très spéciale, fruitée et difficile à définir. Certains disent que ça rappelle la mirabelle... 

    La couleur de ce champignon est tout à fait particulière, c'est un jaune "spécial" que je repère de loin. Il me fait penser aux fleurs en forme de trompette d'un arbuste qui se trouve contre l'un des murs de ma maison : la bignone. Je ne mange pas les fleurs de bignone, mais les chanterelles... OUI, OUI, OUI !!!

    D'où peut venir ma passion pour les champignons ? Mystère, mais le principal, c'est bien l'immense plaisir que j'ai à me retrouver seul dans la nature, à chercher... et si possible à trouver certains champignons. C'est une grande joie et une émotion toute simple. Inutile donc de demander au psy !