compteur de visite

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lierre

  • LE LIERRE GRIMPANT (arialacées)

    Il ne faut bien sûr pas confondre le lierre grimpant avec le lierre terrestre, car il n'y a aucun rapport.

    Le lierre grimpant est persistant en hiver. C'est est une plante vivace, grimpante ou rampante, toujours verte, commune dans toute la fRANCE qui peut atteindre 30 m et vivre très longtemps (450 ans). Il a d'autres noms communs : herbe aux cors, lierre commun, lierre des poètes, bourreau des arbres...

    Ce n'est pas un vrai parasite puisqu'il ne vit pas au détriment de son hôte. Il ne posssède pas de suçoirs mais développe sur ses tiges des crampons qui s'accrochent un peu partout. Il est est cependant nuisible bien que très décoratif car il disjoint les pierres des murs et entrave la croissance des arbres (parfois jusqu'à les étouffer).

    C'est une plante originale dans la mesure où le lierre fleurit seulement en pleine lumière et en automne (octobre-novembre) alors que toutes les plantes s'apprêtent à entrer plus ou moins en sommeil. Ses fleurs (hermaphrodites) de couleur jaune-verdâtre sont assez discrètes et constituent la dernière réserve de nectar de l'année pour les abeilles et de nombreux insectes.

     

    nature,lierre,photos,senlisse

     

    Quant aux fruits ce sont des baies de la grosseur d'un pois, d'abord verts avant de virer au noir bleuté, et ils apparaissent de janvier à mai. Ils sont VENENEUX pour l'homme ... mais pas pour les oiseaux, qui aiment les manger alors que les graines se font rares à la fin de l'hiver.

    La décoction de lierre ravive la couleur des tissus délavés et particulièrement le noir. Elle s'utilise aussi en décoction contre la cellulite, les cors aux pieds, les plaies, les brûlures.