/Users/bernardpoulain/Desktop/googlebc892f82d975c592.html

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Plantes à fleurs bleues/violettes - Page 2

  • PENSEE SAUVAGE OU PENSEE TRICOLORE (violacée)

    C'est une plante très variable, de la famille des violettes, annuelle ou bisannuelle, basse à petite (10 à 40 cm), qui fleurit de mai à septembre. Le fruit est une capsule.

     

    335110pensesauvage1.jpg

     

    Souvent tricolore d'où son nom latin viola tricolor (jaune, blanc, bleu/violet). Très commune dans toute l'Europe (bord des chemins, cultures, jachères...).

     

    988379pensessauvages2.jpg

     

    Elle est très recherchée pour son action dans les traitements de certaines affections cutanées et aurait des effets bénéfiques contre les maladies de la peau (acné, eczéma, psoriasis). Elle aurait aussi vertus sédatives.

    Une plante toute mignonne, souvent rencontrée lors de balades en moyenne montagne !

     

  • LA CARDERE SAUVAGE

    Ce grand chardon à un autre nom évocateur, le cabaret des oiseaux. La raison est amusante et simple : les feuilles de la tige sont soudées par leur base, formant un réceptacle qui retient l'eau de pluie.

     

    991319cardre.jpg

     

    Avec la sécheresse de cette année, la plante est parfois en difficulté et les feuilles souvent affaissées. Conséquence : les feuilles ne retiennent plus l'eau. Et en plus, la pluie est rare.

     

    430075cardre2.jpg

     

    Je signale donc à mes amis les oiseaux que le cabaret n'est pas fermé mais qu'il n'y a plus rien à boire actuellement :-)

    Quant aux abeilles, bourdons... rien de nouveau !

     

    526506cardre3.jpg

     

     

  • LATHREE CLANDESTINE (scrophulariacées)

    Cette clandestine est une plante très étonnante qui vit dans les sols très humides, au bord souvent des rivières et qui a la particularité de parasiter les racines des arbres. Elle sort de terre en mars, fait ses fleurs (en touffes) et disparait en juin. Sa croissance suit celle de la sève des arbres qui connaissent justement leur montée de sève au printemps.

     

    Lathre-clandestine.jpg

     

    Elle a ni feuille ni tige et la couleur verte est totalement absente de la plante car elle n'a pas de chlorophylle. Donc, pas de photosynthèse.

    L'arbre hôte ne souffre pas de la présence de la clandestine (ce qui la différencie du gui).

     

    lathre-clandestine 2.jpg

     

    Elle ne pousse pas à Senlisse... Je l'ai rencontrée dans le Lot au bord du Célé.