compteur de visite

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Plantes à fleurs bleues/violettes - Page 5

  • LA LUZERNE (fabacées)

    C'est une vivace à souche ligneuse de 30 à 80 cm de haut, utilisée en tant que fourrage mais parfois la semence s'envole et la plante s'installe dans les friches.

     

    plantes,fleurs,nature,herbier

     

    Les tiges sont étalées ou dressées, les feuilles découpées et les fleurs (juin à septembre) violettes ressemblent à celles du pois. Les fruits (cosses) s'enroulent en spirales et contiennent beaucoup de graines.

    La luzerne cultivée est aussi appelée alfalfa.

  • LE POLYGALA COMMUN (polygalacées)

    BONJOUR ! Après les vieilles pierres (Cadouin 24480)...

     

    nature,fleurs,plantes,herbier,photo

     

    ... les belles plantes. Je ne l'avais pas encore remarquée cette petite plante vivace de 10 à 30 cm de haut et pourtant, elle est tout à fait fréquente le long des chemins, sur les talus, et dans les prés secs (sols sableux).

     

    nature,fleurs,plantes,herbier,photo

     

    Ses feuilles sont alternes, ovales sur une tige courte et dressée. Les fleurs sont très originales, bleues, parfois blanches ou roses (mais il faut une bonne vue) : il y a 5 sépales qui ressemblent à des pétales et les 3 véritables pétales sont soudés à la base alors que les étamines ressemblent elles aussi à des pétales. Je sais... ce n'est pas très clair, mais j'ai un peu de mal aujourd'hui. Floraison de mai à août. Le fruit est une capsule en forme de coeur.

    Autrefois, "on" croyait que cette plante donnait beaucoup de lait aux vaches mais il semblerait qu'il n'en est rien. Par contre, les fleurs contiennent en grande quantité de l'acide cyanhydrique. Attention !!!

     

  • LA CAMPANULE A FEUILLES RONDES (campanulacées)

    Le nom de cette vivace très fréquente a pour origine les feuilles de la rosette qui sont rondes alors que celles de la tige (fine) sont au sommet très étroites, pointues, sessiles et peu nombreuses.

     

    nature,fleurs,plantes,herbier

     

    Les fleurs en cloche (juin à septembre), de couleur bleu violacé, sont pendantes et assez nombreuses. Fruit : capsules remplies de petites graines.

    Cette petite fleur aurait été mêlée aux histoires de fées et de lutins (je n'ai rien trouvé à ce sujet dans mes livres... sauf la fée clochette de Disney).

    Ne pas confondre avec la campanule gantelée.

     

  • LA BOURRACHE OFFICINALE (borraginacées)

    Elle est relativement rare dans la nature à l'état sauvage mais elle pousse parfaitement bien dans mon jardin où elle se ressème d'elle même d'année  en année. C'est une annuelle à racine pivotante, subspontanée, rustique, de 20 à 70 cm de haut, entièrement recouverte de poils (comme presque toutes les borraginacées). Les feuilles sont ovales, alternes ou groupées en rosette.

    Sur la même tige poussent des fleurs de 2 couleurs : rose le premier jour, virant ensuite au bleu. Calice à 5 sépales éffilés aussi longs que les pétales. Les fleurs, souvent penchées, au sommet de la tige, sont en forme d'étoiles à 5 branches d'un bleu vif magnifique, avec 5 étamines formant une sorte de bec pointu noir (anthères). Les fruits sont des akènes gris noir, ridés, qui tombent à terre dès maturité.

     

    fleurs,plantes,herbier,nature

     

    Les jeunes feuilles (ainsi que les fleurs), peuvent être mangées avec modération, mélangées à une salade (saveur rappelant vaguement le concombre) ou cuites à la vapeur.

    C'est aussi une plante médicinale bien connue pour ses vertus antitussives et expectorantes en infusion. Elle contient des tanins, des mucilages, de la saponine, de l'acide silicique et des sels minéraux. Elle a une action anti-inflammatoire, stimule l'organisme, calme le système nerveux... et serait aussi efficace contre les éruptions et les inflammations cutanées.

    Et en plus, c'est une excellente plante mellifère. Qui dit mieux ?

  • L'HYSOPE (lamiacées)

    Encore une plante que l'on ne trouve pas autour de Senlisse mais plutôt dans les Alpes de Haute Provence et dans les Pyrènées, entre 500 et 1800 m d'altitude. C'est l'herbe sacrée, une vivace qui pousse en touffes, dont les tiges peuvent atteindre 50 cm de longueur et qui portent des feuilles étroites et opposées. En été, à l'aisselle des feuilles supérieures se trouvent les fleurs (bleu roi). Les fruits (tétrakènes) sont composés de 4 akènes (fruits secs à graine unique).

     

    nature,fleurs,plantes,photos,herbier

     

    Cette plante est cultivée en plein champs pour les besoins de la médecine. Les fleurs sont utilisées principalement contre les affections pulmonaires, l'asthme, la grippe, le rhume, la transpiration... mais elle est bonne aussi pour la digestion... et les flatulences. Elle est tonifiante mais déconseillée aux gens nerveux. En usage externe, elle est cicatrisante. L'huile essentielle d'hysope officinale ne doit surtout pas être utilisée par voie interne (neurotoxique).

    Les feuilles fraîches peuvent servir servent de condiment pour les rôtis et on fabrique une liqueur avec les sommités fleuries.

  • LE CHARDON BLEU (astéracées)

    Encore une fleur que l'on trouve principalement dans le Bassin Méditerranéen, en terrain sec et caillouteux, dans la garrigue. C'est l'échinops ritro ou boule azurée, oursin bleu, boulette...

    C'est une plante vivace de 20 à 50 cm de haut, épineuse, avec des rameaux blanchâtres. Les feuilles sont découpées, coriaces, épineuses, vertes dessus et blanches en dessous. Quant aux fleurs (juin à septembre) qui ressemblent ... un peu à des oursins, ce sont des capitules globuleux de 2 à 5 cm de diamètre, bleu/violet ternissant ensuite en fin de saison, uniques en haut de chaque tige ou groupés par 2 à 4.

     

    nature,plantes,fleurs,herbier,photos

     

    On cultive ce chardon bleu dans de nombreux jardins car il est assez décoratif. Par ailleurs, il s'intègre parfaitement dans les bouquets de fleurs séchées.

  • LA CAMPANULE GANTELEE ( campanulacées)

    On l'appelle aussi campanule à feuilles d'ortie car les feuilles ressemblent (vaguement) à celles de l'ortie. Elle est très fréquente un peu partout en France, dans les bois clairs, les lisières, les broussailles.

    C'est une vivace assez grande ( 0,30 m à 1 m), simple ou ramifiée, avec une tige dressée, forte, anguleuse et avec beaucoup de feuilles. Celles-ci sont longuement pétiolées à la base, en forme de coeur, dentées irrégulièrement, sessiles dans le haut de la tige.

     

    nature,plantes,fleurs,herbier,photos

     

    Les fleurs (juin à septembre), relativement grandes (3 à 4 cm de long), sont disposées en grappes par 2 ou 3 à l'aisselle des feuilles. Corolle bleu-violet en forme de cloche à lobes ciliés, pétales court, style terminé par 3 stigmates. Le fruit est une capsule à 3 loges.

     

    nature,plantes,fleurs,herbier,photos

     

    Cette plante était autrefois utilisée contre les douleurs de la nuque.

    Il existe d'autres campanules, aux fleurs plus petites et à la tige fine. Je vous en parlerai une autre fois...

  • LA BRUNELLE COMMUNE (lamiacées)

    Ses autres noms communs sont : prunelle (à cause de la couleur brune de ses épis floraux), charbonnière. Elle est très fréquente dans les prés, les bois clairs, les paturages, les fossés des routes ... et en colonie dans ma pelouse à SENLISSE (avant qu'elle ne soit grillée par le soleil).

     

    nature,fleurs,herbier,photos

     

    C'est une vivace de 5 à 40 cm, à la tige carrée, légèrement duveteuse, avec des feuilles opposées, peu nombreuses. Les fleurs (juillet à octobre), au sommet de la tige, sont assemblées en épis courts, bleu violacé, rarement blanches. Ces épis sèchent ensuite, brunissent, persistent pendant tout l'hiver et sont très caractéristiques de l'espèce au printemps suivant.

    On utilise en usage externe contre les coups et les contusions. Elle astringente, fébrifuge, hémostatique, et vulnéraire.

    Confusion possible avec la bugle rampante, entièrement velue et avec un épi plus gros.

  • LA SAUGE DES PRES (lamiacées)

    C'est une vivace de 30 à 80 cm de haut, en rosette au printemps avec des feuilles larges, gaufrées, vert foncé et en fleurs de mai à août, très fréquente dans les prés, le bord des chemins et des champs. Elle est assez belle (bien que poilue...), en touffes, ramifiée et dégage un parfum plus doux que celui de la sauge officinale. Les fins et longs "cheveux" enchevêtrés dans les fleurs, sur ma photo, proviennent d'une autre plante...

     

    nature,fleurs,herbier,photos

     

     Les fleurs, dressées le long d'une longue tige, sont d'un bleu violet intense (parfois roses ou blanches), avec une corolle à 2 lèvres, la supérieure en forme de capuchon avec 2 étamines. Quand une abeille vient butiner la fleur, son poids fait basculer la lèvre supérieure vers le bas, et le pollen est alors déposé sur le corps de l'animal lequel, en visitant ensuite une autre sauge, déposera ce pollen sur le long pistil qui dépasse. La lèvre inférieure, à 3 lobes, est plus courte.

    Comme la sauge officinale, cette sauge sauvage, a de nombreuses vertus médicinales (les mêmes) mais en moins marqué. Et souvenez-vous : qui a de la sauge dans son jardin, ne connaît pas le médecin.

     

     

     

  • L'ACONIT NAPEL (renonculacées)

    J'ai trouvé Je crois... avoir trouvé, la semaine dernière en Normandie, dans un fossé au bord de la route, la plante la plus terriblement toxique de France : l'aconit napel ou casque de Jupiter. Cette plante qui est assez rare et protégée dans certains pays, peut être identifiée facilement grâce à sa grappe florale ramifiée composée de fleurs bleues à la forme caractéristique de casque.

     

    nature,plantes,fleurs,photos,herbier

     

    C'est une plante vivace aux racines tubéreuses, aux longues tiges dressées pouvant atteindre 1,50 m, et aux feuilles alternes découpées.

     

    nature,plantes,fleurs,photos,herbier

     

    Elle est belle mais il ne faut pas s'y fier car toute la plante est toxique, et c'est la racine qui détient le record. Il suffit de 2 à 3 gr de la racine pour tuer un être humain. Je précise que l'agonie dure 30 à 45 minutes... et la personne est consciente jusqu'au dernier moment. Quel programme !

    Elle est cependant utilisée assez fréquemment en homéopathie. Je crois en avoir déjà pris, mais c'était en dose infinitésimale. Je vais bien, merci !