compteur de visite

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • LE TREMBLE (salicacées)

    Le tremble, moins connu que le chêne ou le hêtre, est un peuplier qui peut atteindre 25 à 30 m de haut. Je le rencontre parfois dans les bois autour de Senlisse mais sans être rare, on ne peut pas dire qu'il soit très présent. Il aime la lumière, le bord des chemins et les clairières.

     

    tremble.jpg



    Il se caractérise par des feuilles qui se trouvent à l'extrémité de longs pétioles fortement aplatis et qui bougent sans cesse au moindre souffle de vent.. d'où son nom. Ses feuilles sont relativement petites, rondes, parfois ovales, bordées de petites dents arrondies, vertes et glabres (face inférieure plus pâle).Quant aux fleurs, ce sont des chatons pendants qui apparaissent avant les feuilles en mars/avril.

     

    feuillesdetremble.jpg



    Le tronc est lui aussi assez particulier : l'écorce est lisse, assez pâle puis crevacée avec des marques en forme de losanges.

      

    Enfin, le bois est blanc, tendre, sans coeur dur et sert à la fabrication des allumettes.

  • L'ERABLE DE MONTPELLIER (acéracées)

    Après l'érable negundo, voici un autre érable particulier !

    C'est un petit arbre au houppier souvent tourmenté.

    L'érable de Montpellier se distingue avant tout par ses feuilles, petites (3 à 6 cm), opposées, simples, caduques et à 3 LOBES ARRONDIS presque égaux, avec un pétiole long.

     

    rabledemontpellierbis.jpg

     

    Les fruits sont des disamares à ailes très rapprochées, se croisant parfois. Je n'ai pas encore de photo ...

  • L'ERABLE NEGUNDO

    J'avais promis ICI de montrer ses feuilles... si je retrouvais dans la forêt mon negundo, c'est à dire l'érable à feuille de frêne. 

    Voici donc les feuilles, et elles ne ressemblent pas du tout, mais alors pas du tout, à celles des autres érables.

     

    Image Hosted by ImageShack.us

    Cependant, un autre érable, le nikko, est parfois confondu avec le negundo.