compteur de visite

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • LA PERVENCHE

    C'est l'explosion des plantes et des fleurs avec le temps magnifique de ces derniers jours. Et la pervenche fait partie de la fête.

     

    pervenche.jpg



    Je l'aime beaucoup, pour sa couleur (mais il y en a aussi qui sont blanches). Et en plus, c'est une plante qui pousse aussi bien au soleil qu'à l'ombre ce qui est relativement rare et c'est un excellent couvre-sol. Un petit incovénient cependant : elle est un peu envahissante.

  • LE GRENADIER (punicacées)

    C'est un arbre ou arbrisseau pouvant atteindre 7 m de haut qui a été très planté dans tout le bassin méditerrannéen où on peut maintenant le trouver parfois à l'état sauvage dans le maquis.

    Le tronc est tortueux, avec une écorce coriace et des rameaux parfois épineux. Les feuilles sont caduques, opposées, coriaces, simples, avec un court pétiole. Quant aux fleurs (mai à septembre), elles sont grandes, d'un rouge éclatant que les APN ont parfois du mal à saisir correctement, et viennent à l'extrémité des branches.

     

    grenadier.jpg



    Le fruit (la grenade) à une écorce épaisse rouge orangée, et porte les restes du calice. Il renferme de nombreuses graines dures entourées d'une pulpe comestible dans la forme cultivée et très amère chez le grenadier sauvage.

     

    grenadier2.jpg



    Cet arbre était autrefois symbole de fertilité. Les enfants... et quelques adultes aiment bien le sirop concentré de grenade, c'est à dire la grenadine. 

  • L'OSYRIS BLANC (santalacées)

    Toujours dans la séries vieilles photos prises en Provence, voici l'osyris alba (ou Rouvet blanc). C'est un petit arbrisseau ressemblant vaguement à un petit genêt, à rameaux toujours verts, grêles, anguleux avec 3 ou 4 feuilles en étoile à l'extrémité. Les feuilles sont persistantes, simples, alternes, coriaces, d'un vert un peu mat.

     

    osirisblanc.jpg



    Quant aux fleurs (avril à juin) elles sont petites et jaunes (je n'ai pas de photo mais vous pouvez les voir ICI.

    Les fruits (août à septembre) sont des drupes (toxiques), rouge orangé, charnues puis se frippant, en creux au sommet. Chair orange averc une seule et grosse graine. Confusion possible avec les fruits des asperges, du cotonéaster commun...

    Enfin, cette plante pousse dans le maquis, la garrigue, les lieux incultes et secs de le région méditerranéenne mais aussi le long du littoral atlantique.

  • PISTACHIER LENTISQUE (anacardiacées)

    Toujours dans la série vieilles photos prises en Provence, voici le pistachier. Il existe un pistachier térébinthe et un pistachier lentisque (ma photo... je crois).  

    C'est un arbuste ou buisson, à odeur résineuse, à écorce brunâtre et écailleuse, à feuilles persistantes, alternes, ovales, lancéolées, coriaces, vert foncé et luisantes dessus, alors que le P. térébinthe est à feuilles caduques. 

     

    pistachier.jpg



    Les fleurs sont très petites, en grappes courtes. Quant aux fruits (drupes), ils sont petits, rouges puis noirs et brillants à maturité, non comestibles.

    Cet arbuste est fréquent dans tout le bassin méditerranéen où il est aussi appelé arbre au mastic à cause de sa résine. Il trouve de nombreux usages en parfumerie, cosmétique, droguerie, médecine. Il faut noter que les pistaches de confiserie sont les fruits du pistachier vrai.