compteur de visite

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • SETAIRE FAUVE (poacées)

    Il existe différents sétaires : sétaire vert, glauque, verticillée, naine, fauve... mais toutes font partie des poacées (graminées) et sont des mauvaises herbes.

      

    Hebergeur d'image

     

    C'est une plante annuelle de 30 à 60 cm de haut au port dressé, avec des faux-épis d'un beau jaune ou orangé, doré, très lumineux en ce qui concerne la sétaire fauve de ma photo. En plus, elle est très photogénique.

     

    Hebergeur d'image

     

    En cherchant des renseignements sur la sétaire, j'ai trouvé sur Google qu'elle serait très dangereuse pour les chiens. Voir ICI.

    Enfin, je voudrais remercier une personne rencontrée sur Flickr. Elle m'a aidé à identifier cette plante et  a une galerie de photos de plantes sauvages d'une très grande richesse. C'est ICI.

     

     

  • SENLISSE

    Certains arbres sont recherchés pour la couleur rouge ou pourpre de leur feuillage à l'automne. Il en est ainsi de beaucoup d'érables du Japon, et des liquidambars.

    Au jardin, il y a un autre arbre dont les feuilles sont également d'un très beau rouge et qui tranche sur la verdure environnante : c'est le chêne rouge d'Amérique (fagacées).

     

    Hebergeur d'image

     

    Il est encore jeune mais il devrait atteindre, en principe, 20 à 30 m de haut (croissance relativement rapide). Son tronc est lisse et argenté. Quant aux feuilles, elles sont grandes, avec 4 ou 5 lobes (anguleux à l'extrémité) et restent sur l'arbre une partie de l'hiver avant de tomber.

     

    Upload images

     

    Un arbre original...

      

     

  • L'EUPHRAISE OFFICINALE (scrofulariacées)

    C'est une plante annuelle, de 5 à 20 cm de haut, commune dans les prairies sèches, les pâturages de montagne en plein soleil.

     

    Hebergeur d'image

     

    Elle a la particularité d'être une plante semi-parasite qui utilise ses radicelles comme suçoir sur les herbes environnantes. Elle fleurit en été et ses fleurs sont belles mais il faut se baisser et les observer de près pour être saisi par leur beauté. Elles sont blanches, striées de violet. Les feuilles sont ovales, dentées, pointues, opposées. Les tiges sont ramifiées et légèrement velues.

    C'est la plante spécifique des yeux et elle a des propriétés nombreuses dans ce domaine. Ses autres noms sont : casse-lunettes, herbe aux myopes. Celle de la photo était à 1000 m d'altitude, début septembre, dans la région Auvergne.

     

  • LE FIGUIER (moracées)

    Le figuier, ou caprifiguier, au port buissonnant de 2 à 5 m est un arbre étonnant... qui vit principalement en région méditerranéenne car il aime le soleil. Et il sait parfois se contenter de peu en ce qui concerne les endroits où il pousse...

     

    Hebergeur d'image

     

    On le trouve aussi le long du littoral ouest et même dans mon jardin, à l'abri du vent et en plein soleil... quand il y en a. Les feuilles sont grandes, caduques, simples, alternes, de forme variable mais le plus souvent divisées en 3/5 lobes arrondis et très échancrés. Il se dit que le tout premier habit d'Adam ne serait pas une feuille de vigne mais plutôt de figuier :-)

     

    Hebergeur d'image

     

    La grande originalité du figuier réside dans ses fleurs que l'on ne découvre jamais car elles sont accrochées à la paroi interne d'un petit réceptacle presque clos. Il y a des fleurs mâles, deux sortes de fleurs femelles et c'est un insecte, le "blastophage" qui se charge de la fécondation. C'est assez compliqué et unique dans l'ensemble des végétaux. Pour simplifier, on peut dire que les fameuses figues naissent d'une protubérance du pétiole, par son agrandissement en forme de coupelle et par sa croissance autour de la fleur originelle. Cette vie commune des blatosphages et des figuiers est tout à fait exemplaire.

      

    Hebergeur d'image

     

    En fait, la figue (bleu violacé à maturité) est un faux fruit. Les fruits, pour les biologistes, sont les minuscules graines jaunâtre puis rougeâtres (akènes) contenus dans la cavité.

    Enfin, les figues fraîches ou séchées, en confiture, au vin... c'est bon.

     

  • LE NEFLIER DU JAPON (Rosacées)

    C'est un arbre de 4 à 8 m de haut, aux feuilles simples, alternes, persistantes et de grande taille. Les jeunes rameaux sont cotonneux et les fleurs de couleur blanche. Une particularité : la floraison intervient à l'automne ou au début de l'hiver alors que les fruits sont mûrs durant l'hiver ou au début du printemps.

    Ces fruits, de couleur jaune orangé, sont très juteux et de goût acidulé.

     

    Hebergeur d'image

     

    Cet arbre (appelé aussi bibacier) est cultivé en région méditerranéenne et dans tout le bassin méditerranéen pour ses fruits. Il est aussi très décoratif et fait l'objet d'une culture importante au Japon.

    Ne pas confondre avec le néflier que l'on  trouve autour de Senlisse et dont les fruits se consomment blet, après les gelées :-) 

    Et pour finir, en prime, une photo des fleurs de néflier du Japon... par ma correspondante dans le midi, Véron.

     

    Hebergeur d'image

  • BALSAMINE DE BALFOUR (balsaminacées)

    J'aime beaucoup cette plante que l'on trouve encore en fleurs à cette période de l'année, le long des chemins dans les endroits frais et humides, contre les murs, à l'ombre.

      

    Hebergeur d'image

     

    C'est une herbacée annuelle qui se resème très facilement car ses graines, contenues dans des capsules, explosent naturellement quand elles sont mûres (ou bien quand on les touche...). C'est aussi la raison pour laquelle cette plante originaire de l'Himalaya est très envahissante.