compteur de visite

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Plantes à fleurs blanches - Page 3

  • L'EGOPODE PODAGRAIRE (apiacées)

    Encore une plante terriblement envahissante ! Les jardiniers l'appellent souvent l'herbe aux goutteux. On la trouve surtout dans les lieux ombragés, au bord des fossés... dans les jardins (le mien). Assez fréquente sauf dans le midi de la France.

     

    Hebergeur d'image

     

    C'est une vivace à rhizome de 0,30 à 1 m , en touffes, parfois poilue, à l'odeur assez désagréable. La tige est creuse et les feuilles inférieures divisées, à 3 folioles dentées.

    Les fleurs (de mai à août) sont blanches (parfois roses), en ombelle de 10 à 20 rayons. 

     

    Hebergeur d'image

     

    Elle était autrefois cultivée tant comme plante potagère que médicinale. Il parait que c'est l'un des meilleurs légumes sauvages et que les jeunes feuilles au printemps font de très bonnes salades. Je ne m'y hasarderais cependant pas car les risques de confusion avec d'autres apiacées,  comme la ciguë (mortelle), est important et réel. Donc, mieux vaut s'abstenir...

     

  • LA RAVENELLE (brassicacées)

    C'est l'une des "mauvaises herbes" des champs les plus répandues et l'ancêtre du radis. Elle forme une touffe assez étalée de 20 à 60 cm de hauteur avec des tiges à poils rugueux.

     

    Hebergeur d'image

     

    Les fleurs (avril à septembre) sont blanches ou jaunes.

     

    Hebergeur d'image

     

    Et les fruits sont des siliques à renflements. 

     

    Hebergeur d'image

     

    Cette plante, parfois confondue avec la moutarde, pousse souvent dans les cultures sans avoir été semée.

    Les graines auraient des propriétés médicinales stimulantes et antirhumatismales.

     

  • JULIENNE DES DAMES (brassicacées)

    C'est une plante bisannuelle ou vivace de 40 cm à 80 cm, aux tiges dressées sur toute leur hauteur, non ramifiée. Elle est assez fréquente dans toute la France, sauf dans le Midi, et on la rencontre au bord des chemins et des champs, dans les lieux humides ou mi-ombragés. Ses autres noms sont : violette de Damas, giroflée des dames et... cassolette beurrée.

     

     

    La floraison commence fin avril pour aller jusqu'en septembre, et les fleurs souvent lilas, blanches ou encore panachées dégagent un agréable parfum en fin de journée. C'est une plante mellifère.

     

    3nh2.jpg

     

    Elle est cultivée dans les jardins d'agrément et s'en échappe parfois pour s'ensemencer toute seule à l'état sauvage... pour mon plus grand plaisir car je l'aime beaucoup, notamment en bouquet avec ses longues tiges. 

     

     

  • L'ASPHODELE BLANC (liliacées)

    Cette belle fleur ne pousse que dans la moitié sud de la France et je l'ai découverte à l'occasion de mon dernier petit voyage dans le S.O. C'est la même famille que le lys.

     

    Free Image Hosting at www.ImageShack.us

     

    Elle atteint 70 cm de haut et parfois beaucoup plus. Elle pousse dans les fossés et la floraison débute en mars par le bas du bâton pour monter progressivement. Les fruits de la taille d'une petite cerise et d'une forme curieuse sont remplis de graines.

     

    Free Image Hosting at www.ImageShack.us

     

    Cette espèce est classée et protégée. Il est donc interdit de la cueillir... alors qu'elle est très répandue dans le S.O. C'est une excellente plante mellifère. Elle est appelée aussi "bâton blanc", "poireau de chien"...

  • LE SUREAU YEBLE

    Récemment, il nous a été donné un pot de gelée de sureau et au moment de l'ouvrir, j'ai repensé à la toxicité du sureau yèble... et à la confusion toujours possible avec le sureau noir. J'ai déjà abordé ce sujet ICI dans ce blog mais il est peut-être pas inutile d'y revenir en cette époque de l'année où les intoxications sont nombreuses, mais c'est plutôt à cause des champignons.

     

    uwh3.jpg

     

    Pour résumer, le sureau yèble a ses fruits dressés en grappes vers le ciel alors que chez le sureau noir, les grappes sont tombantes vers le sol. Et c'est une plante herbacée alors que le sureau noir est un arbuste de plus grande taille. Enfin, et en plus, le sureau yèble est envahissant. On le voit souvent au bord des routes dans certaines régions.

    Alors attention, les gourmands et mangeurs de confitures !

  • PIGAMON A FEUILLES D'ANCOLIE (renonculacées)

    Encore une plante sauvage mais que l'on trouve aussi dans les jardineries. Elle est originale et facilement repérable grâce à ses étamines qui sont dressées, blanches ou lilas. Elle peut atteindre 100 cm et même parfois plus.

     

    0arv.jpg

     

    Elle fleurit en juin/juillet et on la trouve plutôt en altitude, dans les endroist frais. D'après mes livres, c'est une plante toxique.

     

    bhkj.jpg

     

    J'avais la même ou presque dans mon jardin, mais elle était blanche...