compteur de visite

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Plantes à fleurs blanches - Page 5

  • LA SAGITTAIRE (alistamacées)

    C'est une herbacée vivace aquatique qui vit dans les endroits humides, notamment dans les mares et les marais.

     

    sagittaire.jpg

     

    Il y a de nombreuses espèces dans la famille et celle de la photo est "sagittaria latifolia" (il me semble...) c'est à dire la sagittaire à larges feuilles. Ses feuilles sont immergées et ont un peu la forme d'une tête de flèche.

     

    sagittaire2.jpg



    Quant à la fleur (3 pétales), elle est d'un beau blanc (juillet à septembre).

  • LA CUCUBALE A BAIES (Caryophyllacées)

    Celle-là, j'ai eu du mal à l'identifier ! Je l'ai rencontrée en juillet tout près de l'étang de la Tour, au bord du chemin, contre une haie et ses fleurs (blanc verdâtre) ont tout de suite attiré mon attention car elles sont originales et belles.

     

    cucubalebaiesbis.jpg



    Et ce n'est que maintenant, avec les fruits (baies non consommables) que j'ai pu lui mettre un nom... en regardant dans mes bouquins. Il s'agit donc d'une plante vivace herbacée, couchée à terre, aux feuilles simples, entières, opposées, retombantes avec des poils blancs et courts. Les baies sont vertes puis noires, luisantes, sphériques, posées sur un grans calice et constitué de 5 sépales s'arrondissant et rabattus en arrière.

    Attention, ces baies peuvent être confondues avec celles de la belladone et de la parisette.

     

    cucubalebaies.jpg

     

    J'aime bien son nom...

  • LA BELLE INCONNUE...

    En avril dernier, j'ai photographié cette petite fleur bizarre et toute mignonne dans un parc laissé un peu à l'abandon à Verrières le Buisson. Je ne parviens pas à l'identifier... malgré tous mes livres et je n'ai qu'une seule photo.

    Si quelqu'un ou quelqu'une a une idée...

     

    67428038.jpg



  • LE CHEVREFEUILLE DES BOIS (caprifoliacées)

    Je m'aperçois avoir passé une note sur le chèvrefeuille des haies (ICI), et jamais, je crois, sur le chèvrefeuille des bois ou chèvrefeuille grimpant. Quel oubli scandaleux ...

     

    chvrefeuilledesboisg.jpg

    C'est une vivace à tiges grimpantes (jusqu'à 5 m) aux feuilles plus allongées que celles du ch. des haies. Les fleurs (juin à septembre) sont blanc jaunâtre, parfois teintées de rouge, groupées à l'extrémité des rameaux... et d'un PARFUM INCOMPARABLE.

     

    fruitchvrefeuille.jpg



    Quant aux fruits (septembre à décembre), ils sont rouge vif et TOXIQUES.

    Et cette plante est aussi un symbole, celui de l'amour, de la fidélité... dans Tristan et Iseut. ICI

  • LA BUGLE

    La fleur de cette plante sauvage très commune me plaît beaucoup à cause de sa couleur, un joli bleu transparent.

     

    buglebleue.jpg

     

    Mais cette fois, et pour la première fois, je crois avoir trouvé en forêt de Rambouillet une bugle à fleurs... blanches. 

     

    bugleblanche.jpg

     

    Et il y a aussi des bugles à fleurs roses mais elles poussent dans mon jardin... et viennent directement de la jardinerie.

     

    buglerose.jpg



  • LASER A FEUILLES LARGES (apiacées)

    Je l'ai déja dit ici, mais je le répète : distinguer les différentes apiacées (ombellifères) n'est pas toujours aisé... et sans risque, car certaines sont très toxiques. Le laser à feuilles larges constitue un peu l'exception grâce, justement, à ses feuilles.

    On le trouve dans les bois clairs, au bord des routes. Fréquent dans toute la France.

     

    Image Hosted by ImageShack.us

     

    C'est une vivace de 0,50 m à 1,50 m, glabre ou poilue, avec une tige pleine et striée. Les feuilles du bas de la tige sont très grandes, coriaces, dentées alors que celles du haut sont sessiles., Les fleurs (juin à août), blanches, sont groupées en grandes ombelles (10 à 20 cm de diamètre) avec 25 à 50 rayons. Les fruits (akènes doubles) portent chacun 8 ailes ondulées.

    Finalement, j'ai un doute... Et si c'était l'égopode podagraire ? S'il y a des spécialistes...