compteur de visite

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Plantes à fleurs blanches - Page 2

  • LUZULE BLANCHE (cyperacées)

    luzula nivea est une plante vivace en touffe de 40 à 90 cm de haut, à feuilles persistantes qui produit en juin/juillet des petits bouquets de fleurs blanc argenté et pur très élégants. Ces fleurs conviennent bien aux bouquets secs. Elle est de la même famille que le jonc.

     

    539049luzulanivea.jpg

     

    Elle est commune, on la trouve dans les chemins et forêts des Alpes, des Pyrènées, du Massif Central...

  • LA CLEMATITE ARMANDII (renonculacées)

    Cette plante ne pousse pas à l'état sauvage mais je voulais lui consacrer une note pour plusieurs raisons : elle est très florifère, elle embaume, elle est très précoce (mars/avril), elle a un feuillage persistant. Que de qualités !

     

    clematite-armandii2.jpg

     

    Cette clématite du père Armand aime les endroits abrités, le soleil ou la mi-ombre, les sols riches. Le parfum des fleurs serait plus ou moins puissant selon l'heure de la journée.

     

    clematite-armandii.jpg

     

    Et elle est belle, non ?

  • OZOKURY A VERSAILLES

    Versailles est jumelée avec la ville de Nara au Japon, et le Grand Trianon a abrité en novembre deux magnifiques chrysanthèmes géants (ozokuri) venus tout droit du pays du soleil levant et symbolisant la dynastie de ce pays.

     

    ozokuri 1.jpg

     

    Habituellement présentés au coeur du parc impérial du Shinjuku Gyoen à Tokyo, ils ont parcouru 10 000 kilomètres pour rejoindre Versailles durant 3 semaines grâce au savoir-faire des jardiniers du parc impérial, également accueillis à Versailles. Ces fleurs extraordinaires n'avaient pas voyagé en France depuis l'exposition universelle de Paris en 1900.

     

    ozokuri.jpg

     

    Le chrysanthème est pour les Japonais une fleur sacrée symbole d'éternité, emblème de la famille impériale et réputée source de joie. A partir d'un même pied de chrysanthème, les fleurs à l'extrémité des branches sont enserrées dans des cercles horizontaux d'une structure en forme de dôme, de façon à créer une demi-sphère de taille parfaite. L'ensemble peut déployer de plusieurs centaines à un millier de fleurs.

     

     

  • L'EUPHRAISE OFFICINALE (scrofulariacées)

    C'est une plante annuelle, de 5 à 20 cm de haut, commune dans les prairies sèches, les pâturages de montagne en plein soleil.

     

    euphraise-officinale.jpg

     

    Elle a la particularité d'être une plante semi-parasite qui utilise ses radicelles comme suçoir sur les herbes environnantes. Elle fleurit en été et ses fleurs sont belles mais il faut se baisser et les observer de près pour être saisi par leur beauté. Elles sont blanches, striées de violet. Les feuilles sont ovales, dentées, pointues, opposées. Les tiges sont ramifiées et légèrement velues.

    C'est la plante spécifique des yeux et elle a des propriétés nombreuses dans ce domaine. Ses autres noms sont : casse-lunettes, herbe aux myopes. Celle de la photo était à 1000 m d'altitude, début septembre, dans la région Auvergne.

     

  • DEVINETTE

    Il faut trouver le nom de l'arbuste qui porte ces fleurs.

    Je donne un double indice : ses fruits aident à combattre efficacement de nombreux maux, et il ne pousse pas à Senlisse.

     

    fleur citronnier.jpg

      

    Je m'absente quelques jours. Réponse à mon retour, si personne ne trouve... ce qui m'étonnerait !

  • LA SAPONAIRE OFFICINALE

    J'ai déjà écrit ICI au sujet de cette "herbe à savon" et je ne vais donc pas revenir sur les propriétés de la saponine, qui est un poison pour l'homme. 

     

    saponaire officinale.jpg

     

    Je veux simplement faire remarquer que je rencontre toujours cette fleur autour de Senlisse durant le mois de septembre et qu'elle ressemble vaguement à la cardamine des prés qui est une plante sauvage dont la fleur (blanche ou rose) est comestible mais dont la floraison intervient au printemps. En fait, le risque de confusion est donc improbable et le danger écarté. Ouf !

  • L'EGOPODE PODAGRAIRE (apiacées)

    Encore une plante terriblement envahissante ! Les jardiniers l'appellent souvent l'herbe aux goutteux. On la trouve surtout dans les lieux ombragés, au bord des fossés... dans les jardins (le mien). Assez fréquente sauf dans le midi de la France.

     

    égopode podagraire.jpg

     

    C'est une vivace à rhizome de 0,30 à 1 m , en touffes, parfois poilue, à l'odeur assez désagréable. La tige est creuse et les feuilles inférieures divisées, à 3 folioles dentées.

    Les fleurs (de mai à août) sont blanches (parfois roses), en ombelle de 10 à 20 rayons. 

     

    égopode podagraire 2.jpg

     

    Elle était autrefois cultivée tant comme plante potagère que médicinale. Il parait que c'est l'un des meilleurs légumes sauvages et que les jeunes feuilles au printemps font de très bonnes salades. Je ne m'y hasarderais cependant pas car les risques de confusion avec d'autres apiacées,  comme la ciguë (mortelle), est important et réel. Donc, mieux vaut s'abstenir...