compteur de visite

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Plantes à fleurs vertes/brunes - Page 2

  • LA PESSE D'EAU (hippuridacées)

    C'est une plante aquatique appelée aussi queue de cheval (ne pas la confondre avec la queue de renard, qui lui ressemble un peu). 

     

    6y4m.jpg

     

    Elle pousse sous l'eau mais en eau peu profonde. Ses tiges sont creuses avec des couronnes de feuilles en forme d'aiguilles.

    Elle a la particularité de fabriquer de l'oxygène et de préserver la clarté de l'eau, en principe. L'autre plante, en bas de la photo, est l'écuelle d'eau (également oxygénante).

  • LA LAMPOURDE (astéracées)

    J'étais début septembre à Anetz, un village en Loire Atlantique et j'ai pu arpenter les bords de Loire pendant plusieurs jours. Le niveau de l'eau était bien bas, les bancs de sable nombreux... et beaucoup de plantes poussaient ici et là. Il en est une (parmi d'autres) que je ne connaissais pas et après quelques recherches et l'aide d'un site internet, je pense avoir trouvé. 

    Ce serait la lampourde (genre xanthium) mais si quelqu'un a un autre avis en voyant ma photo... il sera le bienvenu.

     

    loire,fleuve,sable



    Il s'agit d'une plante monoïque c'est à dire que les fleurs sont sur le même pied, soit mâles, soit femelles. Elle est velue, très fréquente dans le sable, avec des feuilles pétiolées , à limbe lobé et denté. Les fleurs sont verdâtres et il existe plusieurs espèces originaires d'Amérique ou d'Asie.

    La Loire armoricaine, est dans un état sinistré. Le niveau du fleuve baisse chaque année, les bancs de sable sont envahissants, et les causes du déséquilibre sont identifiées, reconnues. Si ce problème vous intéresse, vous pouvez trouver beaucoup de renseignements sur le site du Comité pour la Loire de Demain (CLD). C'est ici.

  • LE POTAMOT NAGEANT (potamogetonacées)

    C'est une plante aquatique vivace pouvant atteindre 1 m de long, avec des feuilles de deux sortes : certaines sont flottantes (ovales, coriaces, avec un long pédoncule) et les autres, submergées.

     

    potamot.jpg



    Les fleurs sont en épis denses, dressés au dessus de l'eau, avec un long pédoncule, vert/jaune. La floraison intervient de juin à août.

     

    potamot2.jpg



    On trouve cette plante très fréquente dans les lacs et étangs, dans les eaux stagnantes ou à faible courant... et parfois dans les bassins. 

  • LA LAICHE (cypéracées)

    Il existe plus de 1 900 espèces de laîches (ou carex) et elles vivent en général dans les marécages, les prairies humides, le bord des étangs. Elles ont très souvent des feuilles coupantes, des tiges à section triangulaire et des fleurs en épis.

     

    nature,plantes,senlisse,photos



    Aujourd'hui, je vous présente la laîche paniculée (ou carex paniculata) qui croît en touffes dans les eaux peu profondes de l'étang des Vallées, près de Senlisse en allant sur Auffargis...

    et la laîche pendante (ou carex pendula Huds) que je rencontre souvent (à la belle saison...) au bord des chemins. 

     

    nature,plantes,senlisse,photos



  • LE SCIRPE DES BOIS (cypéracées)

    Les fleurs des champs étant tout à fait rares en hiver... je continue mon herbier sauvage avec des photos anciennes.

    Le scirpe des bois est une vivace à souche rampante de 0,40 m à 1 m que l'on trouve dans les prairies et bois humides, les fossés, les bords des étangs et des rivières. Il est fréquent.

     

    nature,plantes,fleurs,photos,herbier

     

    La tige est creuse et de section triangulaire. Feuilles vert clair avec nervure médiane rugueuse. Inflorescence grande (mai à août), à épis, nombreux et portés par de longs pédoncules. Chacun des épis comprend plusieurs fleurs hermaphrodites (floraison de mai à août).

  • LES LENTILLES D'EAU ou LENTICULES (lemnacées)

    C'est une plante aquatique vivace qui forme de vastes tapis verts à la surface des eaux à faible courant ou stagnantes. Qui connaît le marais poitevin se souvient probablement de cette plante minuscule mais capable d'envahir des surfaces énormes. Elle est invasive et peut entraîner la mort des autres plantes et des poissons privés alors de la lumière qui leur est indispensable.

     

    eauch.jpg

     

    C'est surtout à cause de son principal mode de reproduction (asexué, par division) que cette plante est envahissante. Il existe 6 espèces de lentilles d'eau et certaines sont utilisées pour le traitement des eaux. Elles peuvent aussi servir parfois pour nourrir le bétail. 

    Quant à moi, je préfère de loin les célèbres lentilles vertes du Puy... avec un oignon, une carotte et peut-être un morceau de lard :-)

  • LA PHLEOLE DES PRES (poacées)

    Cette poacée (autrefois appelée graminée), est abondante dans les champs, au bord des routes et des chemins. C'est une vivace dont la hauteur peut varier de 30 cm à 1,2O m. Plante fourragère. Pas toujours facile de la distinguer du vulpin des prés... qui fleurit plus tôt.

     

    phloledesprs.jpg

     

    Les tiges rondes, creuses, sont marquées par des noeuds ou s'insèrent les feuilles au moyen d'une gaine entourant le noeud. La floraison intervient de juin à septembre, en forme de cylindre unique et très serré (4 à 15 cm de long).

     

    phloledesprs2.jpg



    Attention aux allergies (rhinites...).

  • LA PARIETAIRE OFFICINALE (Urticacées)

    De la même famille que la grande ortie. c'est une plante vivace souvent rougeâtre et ses autres noms sont casse-pierre, perce-muraille... On la trouve un peu partout  et principalement dans les murs et les rocailles du midi de la France, mais pas uniquement (celle de la photo était dans le Cotentin).

     

    nature,plantes,fleurs,herbier

     

    Ses tiges de 10 à 60 cm sont brun/rouge avec des feuilles alternes, entières, lancéolées, vert mat, . Les fleurs (mai à septembre) sont petites, rouge/verdâtre.

    C'est une plante médicinale connue depuis fort longtemps notamment pour ses effets diurétiques et pour calmer la toux. Attention, le pollen de cette pariétale provoque parfois des allergies (rhume des foins). Rien n'est jamais tout bon ... ou tout mauvais !

    On peut aussi manger les feuilles avec celles de l'ortie, en soupe.

     

     

  • LA BETTE MARITIME (chénopodiacées)

    C'est la betterave sauvage, ou poirée, une bisannuelle (ou vivace) de 30 cm à 100 cm qui prospère sur les dunes du littoral français, les marais salants, les galets des plages... donc à la mer, dans les sols salés.

     

    nature,plantes,herbier,fleurs sauvages

     

    Les tiges sont rampantes ou dressées, robustes, anguleuses, parfois teintées de rouge et les feuilles, coriaces, en coeur ou lancéolées. Fleurs vertes (juin à septembre), en épis, parfois rougeâtres. Fruit globuleux.

    Il paraît que tout se mange dans la betterave sauvage, la racine (sucrée), cuite ou crue, mais aussi les feuilles, en salade. Avec, ou plutôt sans sel :-)

     

  • LA BRIZE INTERMEDIAIRE (poacées)

    C'est une vivace à souche rampante connue aussi sous le nom d'amourette, tout à fait originale et célèbre à cause de ses glumelles qui ressemblent à des écailles de poisson. En plus, elle est très recherchée pour la confection des bouquets secs.

     

    nature,plantes,fleurs,herbier

     

    Elle mesure 25 à 60 cm de haut, mais il existe aussi une grande brize et une petite brize. La tige est très fine et les inflorescences (mai/àoût) sont des épillets très décoratifs qui se balancent au vent. Ces épillets de couleur verte en juin, mûrissent rapidement et deviennent blonds ou brun clair.

    Cette plante est fréquente dans les prairies sèches, et les friches. Elle peut aussi être installée au jardin car elle est peu exigeante.

    Et si vous voulez voir la brize... d'Auvergne, c'est chez Laurence, ici.