compteur de visite

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

FLORE DE SENLISSE - Page 9

  • EUPHORBE DE CORSE (E. MYRSINITES)

    Encore une plante du jardin originale et belle. C'est une vivace à tiges couvertes de petites feuilles pointues et charnues. Au printemps/été, bouquets terminaux de fleurs d'un jaune vert vif, virant au rose en fin d'été. Elle aime la lumière.

     

    Hebergeur d'image

     

    Le latex blanc et poisseux qui coule des tiges cassées est TOXIQUE (point commun à ce genre immense).

  • ANEMONE DE GRECE (anemone blanda)

    Elle n'est pas sauvage mais je l'aime pour sa couleur et sa précocité au jardin. C'est une bulbeuse à fleurs très rustique (jusqu'à -10/15 °) et à feuilles vertes, découpées et caduqes.

     

    Hebergeur d'image

     

    La plantation est préférable à l'automne. Les bulbes peuvent rester en place d'une année sur l'autre car ils sont très rustiques et se naturalisent facilement.

    Facile à vivre l'anémone de Grèce ne demande aucun entretien, il suffit simplement de couper les fleurs fanées.

    Comme toutes les renonculacées, cette plante est toxique.

     

    Upload images

     

     

  • "LE NOEUD DE VIPERES"

    Un livre que j'ai découvert autrefois... lorsque j'étais jeune homme et que je viens de relire, après bien des années d'oubli. J'en suis tout remué.

     

    Hebergeur d'image

     

    Ce chef-d'oeuvre de l'horrible est un roman très sombre de François MAURIAC dans lequel un avocat avare et anticlérical qui attend la mort écrit longuement à son épouse pour lui dire toute sa haine et sa rancune. Il est question de l'argent, de la bourgeoisie, de la famille, de la religion... L'écriture est magnifique même si l'emploi du subjonctif finit parfois par lasser un peu :-)

    Quel dommage que Franços MAURIAC soit actuellement un peu passé de mode !!!

  • "ET JE DANSE AUSSI"

    C'est le titre d'un livre délicieux et raffiné, léger et plein d'humour. La forme est originale (échanges épistolaires sous forme de mails) et l'intrigue tout à fait captivante.

    Ce petit bijou est un véritable enchantement et j'ai hâte que les deux auteurs, Anne-Laure BONDOUX et Jean-Claude MOURLEVAT, remettent ça. Jusqu'à maintenant, ils ont écrit surtout pour la jeunesse.

    A "déguster" sans modération. Ca fait tellement de bien... 

     

    Hebergeur d'image

     

    "Ce livre va vous donner envie de chanter, d'écrire des mails à vos amis, de boire du schnaps et des tisanes, de faire le ménage dans votre vie, de pleurer, de rire, de croire aux fantômes, d'écouter le Jeu des Milles Euros, de courir après des poussins perdus, de pédaler en bord de mer ou de refaire votre terasse. Ce livre va vous donner envie d'aimer. Et de danser, aussi !" Gérard Collard

  • SENLISSE

    Le romarin du jardin est déjà en fleurs. Oui, je sais, il est un peu abrité par un mur...

     

    Hebergeur d'image

     

    Et il n'est pas le seul à être en avance. 

     

     

  • LES TOCS ORATOIRES

    Aujourd'hui, pas de photo mais un billet d'humeur ! Il faut bien se renouveler un peu...

    Depuis de nombreuses années sévit l'expression "en fait". Mais aujourd'hui, je crois que "voilà" l'emporte haut la main. On rencontre désormais ce mot un peu partout dans les conversations, les discours, les interviews. Il surgit souvent par surprise, en répétition, et dans tous les milieux notamment chez les particuliers, quelques journalistes, certains hommes politiques, les artistes et surtout chez les sportifs.

    Cet adverbe (ou préposition ?) marque avant tout ce qui vient d'être dit et n'a donc pas grand intérêt sauf peut-être celui d'insister sur un point, de confirmer quelque chose, de marquer une conclusion. Mais on le retrouve aussi pour introduire une personne, une chose, attirer l'attention. Et il est également précédé souvent de "et"... 

    En fait, ce "voilà" est, il me semble, souvent employé à tort et à travers et surtout d'une façon répétitive au cours de certaines discussions. C'est devenu parfois une véritable addiction... et c'est aussi très énervant pour les autres. Par contre, voici semble quelque peu délaissé. 

    Voila, c'est dit :-)