compteur de visite

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

FLORE DE SENLISSE - Page 5

  • LE FAUCHAGE DES BORDS DE ROUTES...

    Aujourd'hui, un billet d'humeur !

    Dans les Yvelines, le Département devait pratiquer un fauchage tardif et raisonné sur les bords de nos routes départementales et ceci "pour préserver la biodiversité et la nidification tardive". C'est ICI.

    D'après l'article mentionné, le deuxième fauchage devrait être terminé depuis fin juillet mais beaucoup de nos routes départementales ont été complètement oubliées. Les herbes folles comme le séneçon jacobée, l'armoise commune, et surtout la berce commune... envahissent les bas côtés et rendent la visibilité impossible dans plus d'un carrefour et virage. Les fossés sont souvent envahis et engorgés. La marche à pied le long de certaines routes est elle aussi devenue difficile et dangereuse (et en plus, les tiques se régalent, j'en suis à 11 depuis le mois de mars dernier...).

     

    Hebergeur d'image

     

    Ce blog est je crois la preuve que j'aime les fleurs sauvages mais il y a des limites aux bonnes intentions écologistes. Le dysfonctionnement me semble tout à fait évident.

    Quant aux économies réalisées, j'ai des doutes...

     

  • UNE CURIOSITE...

    L'autre jour, en préparant le déjeuner, Miss B. a coupé une tomate en deux et...

    Surprise : les graines avaient germé à l'intérieur du fruit.

     

    Hebergeur d'image

     

    En cherchant un peu sur le web et les forums, j'ai découvert que ce n'est finalement pas rare même si c'est tout de même un peu étonnant.

    Je précise que la tomate en question ne venait pas de mon jardin :-)

  • CIRSE DES CHAMPS (astéracées)

    C'est une vivace très fréquente dans les prairies, les terrains cultivés, les jardins, et envahissante car se propageant très vite grâce à ses rhizomes souterrains. 

     

    Hebergeur d'image

     

    Elle mesure 0,30 m à 1,50 m, avec une tige ramifiée au sommet et des feuilles à épines supérieures embrassant la tige (face inférieure à duvet blanc).  

     

    Hebergeur d'image

     

    Les fleurs sont regroupées en capitule, c'est-à-dire que ce qui paraît être une fleur unique est en réalité un amas de fleurs, roses ou lilas.Floraison de juin à septembre.

    Les akènes sont comprimés, avec une surface lisse et un sommet tronqué. Ils sont glabres. Ils portent plusieurs rangées de soies plumeuses.

  • EUPHORBE EPURGE (euphorbiacées)

    On l'appelle aussi l'herbe anti-taupes... mais son efficacité n'est pas véritablement vérifiée.

     

    Hebergeur d'image

     

    C'est une herbacée bisannuelle assez commune, à tige dressée pouvant atteindre 170 cm de haut, comme dans mon jardin actuellement. Sa tige est creuse se ramifiant vers le sommet avec des feuilles opposées d'un beau vert bleuté.

     

    Upload images

     

    Quant aux fleurs, elles sont petites, jaunes ou verdâtres et les fruits sont des capsules de la taille d'une grosse câpre.

    La tige contient un latex blanc très irritant d'où sa réputation de faire fuir les taupes.

    Plante TOXIQUE.

     

  • JAPON

    Les japonais aiment les courses hippiques...

     

    Hebergeur d'image

     (photo Bertrand P.)

    et ils aiment jouer... Le PMU japonais est l'un des plus importants au monde.

     

    Hebergeur d'image

    (photo Bertrand P.)

     

     

  • TOKYO

    Une photo exceptionnelle de mon "correspondant très particulier" au Japon... que j'aime (la photo, et mon correspondant aussi). Salut fils !!! 

     

    Hebergeur d'image

     (photo Bertrand P.)

     

  • LE SALSIFIS CULTIVE (astéracées)

    De nos jours, il n'est plus guère cultivé et ce que l'on trouve sur le marchés, c'est plutôt la scorsonère

     

    Hebergeur d'image

     

    J'ai rencontré ce salsifis cultivé en juin, à l'état sauvage dans les grands marais à l'embouchure de la Loire (du côté Paimboeuf). J'ai été étonné par la couleur de sa fleur (violette) qui diffère de celle du salsifis des prés, le vrai salsifis sauvage, dont la fleur est jaune.

     

    Upload images

     

    J'ai déjà écrit ICI au sujet du salsifis des prés. C'était en 2008... comme le temps passe !

  • PTEROPHORE BLANC (lépidoptères)

    Une fois n'est pas coutume, je présente aujourd'hhui un petit papillon blanc tout à fait original avec ses ailes en plumeaux et ses pattes qui ressemblent à des branches.

     

    Hebergeur d'image

     

    Etant donné sa petite taille, c'est la première fois que je le remarque dans mon jardin.

    J'ai vu sur Internet qu'il est présent de mai à septembre et se nourrit principalement de liseron. Il était aux alentours (et oui... il y a du liseron dans mon jardin).

    Son nom vernaculaire est "petit ange de nuit". C'est mignon.

    Plus de détails ICI.

  • EUFRAGIE VISQUEUSE (orobanchacées)

    J'ai eu beaucoup de mal à l'identifier celle-là ! Et j'ai même fait appel, pour me venir en aide, au forum d'un site tout à fait intéressant et pratique que je connais de longue date, "Plantes sauvages".

     

    Hebergeur d'image

     

    Je vais donner le nom savant, pour les puristes, de cette plante rencontrée au bord de l'océan, dans le sable d'un chemin à la pointe Saint Gildas (Loire-Atlantique), au début du mois de juin. C'est parentucellia viscose. 

    C'est une espèce assez rare que l'on trouve dans les endroits sablonneux, humides, herbeux, dans l'Ouest, le Midi, et le Centre. Elle mesure 10 à 60 cm et fleurit de juin à septembre.

     

    Hebergeur d'image

     

    Inflorescence en grappe allongée, fleur avec lèvre supérieure en casque et lèvre inférieure trilobée. Le fruit est une capsule à 2 loges.