compteur de visite

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

fleurs sauvages

  • LA VESCE CRACCA (fabacées)

    C'est la vesce à épis, le luizet des prés, le pois à crapauds... Elle pousse fréquemment dans les prairies, les haies, les bois clairs, le bord des autoroutes. C'est la même famille que la lentille, le pois et la vesce des champs.

     

    nature,plantes,herbier,fleurs sauvages

     

    Cette vivace grimpante, à souche rampante, mesure 0,50 m à 1,50 m. Elle est donc plus grande que la vesce des haies dont les couleurs sont également plus ternes. Les tiges sont anguleuses et les feuilles, composées de 6 à 15 paires de folioles allongées, sont terminées par une longue vrille.

    Les fleurs (mai à septembre), bleu lavande, parfois violettes, sont en longues grappes avec un fleurissement progressif de bas en haut. Fruits (gousses) renferment 4 à 8 graines, brunes, à saveur d'amande amère (acide cyanhydrique = toxique ).

    C'est une mauvaise herbe dans la mesure ou elle se reproduit très rapidement grâce à sa souche ramifiée et ses graines.

     

     

  • LA BETTE MARITIME (chénopodiacées)

    C'est la betterave sauvage, ou poirée, une bisannuelle (ou vivace) de 30 cm à 100 cm qui prospère sur les dunes du littoral français, les marais salants, les galets des plages... donc à la mer, dans les sols salés.

     

    nature,plantes,herbier,fleurs sauvages

     

    Les tiges sont rampantes ou dressées, robustes, anguleuses, parfois teintées de rouge et les feuilles, coriaces, en coeur ou lancéolées. Fleurs vertes (juin à septembre), en épis, parfois rougeâtres. Fruit globuleux.

    Il paraît que tout se mange dans la betterave sauvage, la racine (sucrée), cuite ou crue, mais aussi les feuilles, en salade. Avec, ou plutôt sans sel :-)

     

  • LE SILENE PENCHE (caryophyllacées)

    J'ai déja "parlé" (ici, et encore ici) des silènes, et comme je les aime beaucoup, voici un petit nouveau bien joli. C'est du silène penché (silene nutans) dont il va âtre question aujourd'hui.

     

    nature,fleurs sauvages,plantes,herbier

     

    C'est une plante vivace de 30 à 60 cm de haut, relativement peu fréquente que l'on trouve (parfois...) le long des chemins, en bordure des champs, en terrain sec et pauvre. Elle a des tiges poilues et collantes avec des feuilles supérieures étroites (plus larges au niveau de la rosette). Les fleurs blanches (mai à septembre) sont parfumées, retombantes. Elles ne s'ouvrent que le soir et sont pollinisées par des papillons de nuit. Le fruit est une capsule à plusieurs fentes.

     

  • LA LAITUE SCARIOLE (astéracées)

    ... ou laitue sauvage, ou doucette, ou Saint Joseph. C'est une annuelle (ou bisannuelle) d'environ 1,80  m. Ici, au milieu d'un champ cultivé, avec au loin d'étranges "choses"... mais ce n'est pas de la même famille.

     

     

    nature,fleurs sauvages,78,senlisse


    La tige est raide, érigée, grisâtre. alors que les feuilles sont oblongues, un peu ternes dessous, épineuses sur le bord et le long de la nervure centrale. Les feuilles situées dans la partie supérieure sont presque verticales et engainent la tige. Les fleurs sont jaune pâle et elles apparaîssent de juillet à septembre.

     

    nature,fleurs sauvages,78,senlisse



    Cette salade serait l'ancêtre de la salade cultivée. Ce sont les rosettes qui sont délicieuses (paraît-il !) au printemps, avant que les feuilles ne se hérissent de leurs piquants pour lutter contre la sécheresse. Encore faut-il savoir reconnaître ces rosettes ce qui n'est pas toujours évident lorsque la plante est sans tige et sans fleur aucune. Je vais m'entraîner l'année prochaine...

    Cette reconnaissance est d'autrant plus "délicate" qu'il existe une autre variété, la laitue vireuse (ou plante des eunuques), la quelle est très proche de la laitue scariole sauf qu'elle est très amère et TOXIQUE. Son latex blanc contient une substance hypnotique, toxique à dose élevée, qui était utilisée autrefois un peu comme l'opium, pour calmer les douleurs.