compteur de visite

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • L'OSEILLE SAUVAGE (polygonacées)

    Celle-ci, c'est rumex acetosa... pour les puristes, ou vinette, ou surelle pour les autres. Il y a de nombreuses variétés d'oseilles et elles sont toutes comestibles, encore faut-il ne pas les confondre avec d'autres plantes, comme l'arum (toxique). Très fréquente.

    Au début du printemps, cette vivace des talus et des prés apparaît en touffes, les feuilles sont ovales et coupées en deux près du pétiole formant ainsi deux pointes.

     

    nature,fleurs,herbier,photos

     

    Les feuilles supérieures engainent petit à petit la tige. Cette tige florale de 30 à 60 cm, porte à son sommet (de mai à septembre) un épis de fleurs peu ou pas ramifié, très petites, vertes ou rougeâtre. Quant au fruit sec, il est noir et brillant.

     

    nature,fleurs,herbier,photos

     

    Les rumex se séparent en deux groupes : plantes dioïques (petite taille) avec les oseilles et plantes hermaphrodites (grande taille) avec les patiences.

     

    nature,fleurs,herbier,photos

     

    Les feuilles ont une saveur acidulée à cause de la présence d'acide oxalique et elles se ramasent au printemps. Elles sont très riches en vitamine C et en magnésium, et se consomment à dose modérée, crues en salade, en omelette, en soupe (mais attention à la soupe ... à la grimace). Les oseilles sont rafraîchissantes, antiscorbutiques et apéritives. Enfin, l'oseille est tinctoriale (jaune ou rouge), l'acide oxalique servant de fixateur de couleur.

     

     

  • L'AIL DES OURS (liliacées)

    J'ai découvert l'ail des ours, il y a quelques années, grâce à un blog ami "Jardin pensif". Intrigué, j'ai cherché cette petite vivace à Senlisse et aux alentours sans jamais la repérer. Et voici que je viens de la rencontrer derrière chez moi, en bordure de forêt, tout près de chez Denis (je soupçonne ce voisin d'en avoir ramené quelques pieds dans son jardin, lesquels ont ensuite pris le large...).

     

    nature,fleurs,herbier,photos

     

    Il s'agit d'une plante à bulbe peu charnu,  de 10 à 40 cm de haut, assez fréquente (sauf en région méditerranéenne) dans les sous-bois humides, le plus souvent en colonies très importantes. Ce bulbe est entouré d'enveloppes transparentes blanches. La tige est triangulaire avec 2 à 3 feuilles à la base, lancéolées, larges, avec un pétiole long. Elles ressemblent un peu aux feuilles de muguet, mais "embaument' l'ail lorsqu'on les froisse. Et en forêt, lorsque l'on tombe sur une troupe de cet ail des purs, l'odeur se remarque rapidement même sans froisser les feuilles ! Les fleurs (ombelles) sont en étoile, de 1 à 2 cm, blanches, à 6 pièces florales (avril à juin).

     

    nature,fleurs,herbier,photos

     

    On consomme les feuilles surtout crues, en les mélangeant à une salade ou avec des crudités ou des pommes vapeur. Cuites, elles parfumeront les soupes. Elles contiennent beaucoup de vitamines C et c'est un dépuratif contre certaines affections chroniques de la peau. La cueillette des feuilles était autrefois importante.

    Enfin, toujours autrefois, les ours se régalaient de cette plante à la sortie de l'hiver. Je tiens à préciser, aucun ours à Senlisse... en principe.

  • LA PULMONAIRE (borraginacées)

    "Le poumon, le poumon, vous dis-je ..." Et oui, son nom provient du mot "poumon" car autrefois, elle était recherchée pour ses vertus pectorales. De nos jours, la science moderne lui dénie ces propriétés et elle est même considérée comme suspecte toxique par certains. Ses autres noms ? Herbe aux poumons, sauge de Jérusalem.

     

    nature,fleurs,plantes,photos,herbier

     

    C'est une vivace à rhizome de 15 à 40 cm , rugueuse, avec des poils. Les feuilles sont souvent tachées de blanc, les supérieures ovales, engainantes (ces feuilles augmentent leur nombre après la floraison). La tige est épaisse, velue et anguleuse et porte un groupe de fleurs en tube, d'abord rouges en bouton, puis passant progressivement à un beau bleu. Floraison de mars à mai.

    Cette plante est assez fréquente dans la nature, dans les bois ombragés. Pour tout dire, je ne l'ai pas trouvée autour de Senlisse mais dans la région d'Orléans.

  • LA PIMPRENELLE (rosacées)

    Cette petite vivace est une de mes préférées. J'en ai quelques pieds dans mon jardin mais depuis la semaine dernière, j'en ai découvert à l'état sauvage en pleine campagne, au bord d'une petite route où la faucheuse n'était pas encore passée. Il paraît qu'elle est très commune en France, dans les fossés, les talus, les friches.

     

    nature,plantes,fleurs,photos

     

    Elle est élégante avec sa fleur très particulière, au sommet de tiges dressées, anguleuses, poilues, de 30 à 50 cm de haut. C'est en fait un groupe de fleurs sans pétales, avec calices vert rougeâtre et stigmates rouge vif. Etamines qui pendent à anthères jaunes (floraison de mai à septembre).

     

    nature,plantes,fleurs,photos

     

    Les feuilles, surtout groupées à la base de la plante, en rosette, sont composées de nombreuses folioles profondément dentées. Ces feuilles ont une saveur astringente ressemblant un peu à celle du concombre ou du petit pois cru. Elle est donc utilisée en mélange avec les salades, les crudités, les soupes, les omelettes.

    C'est fini pour aujourd'hui. Au lit. "Bonne nuit les petits, faites de beaux rêves"...

  • LE MUSCARI A TOUPET (liliacées)

    Je connaissais surtout le muscari pour en avoir dans mon jardin et maintenant je rencontre dans la nature, à l'état sauvage, le muscari à toupet qui, lui aussi, est cultivé comme plante ornementale.

     

    nature,plantes,fleurs,photos

     

    Il est plutôt original avec des fleurs alternes et espacées beiges ou verdâtres plus ou moins cylindriques, et d'autres formant un toupet de fleurs violettes juste au dessus des premières. La floraison intervient d'avril à juin donc plus tardivement que le muscari en grappe.

     

    nature,plantes,fleurs,photos

     

    C'est une petite vivace à bulbe de 20 à 60 cm avec 3 à 5 feuilles. Il est fréquent sauf dans le nord de la France et dans l'est.

    Ses autres noms communs ? Queue-de-poireau, muscari chevelu, ail à toupet, poireau roux...