compteur de visite

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • LA BALSAMINE A PETITES FLEURS (balsaminacées)

    La balsamine à petites fleurs (ou impatiente à petites fleurs) est une plante annuelle que je rencontre en colonies à Senlisse même, au bord du chemin en allant par la forêt jusqu'aux Vaux de Cernay. Elle affectionne les lieux humides et ombragés, les bords de rivière. Elle semble un peu envahissante.

     

    nature,fleurs,plantes,photos

     

    Sa tige dressée atteint 50 à 60 cm. Les feuilles sont dentées, alternes, de grande dimension surtout vers le haut de la tige. Les fleurs (avec un éperon) qui apparaissent dès le mois de juin sont beaucoup plus petites que celles de la balsamine de balfour, de couleur jaune, groupées en haut de la tige, en grappe, au bout d'un long pédoncule. Fruits (capsules) qui éclatent quand on les touche ou à maturité et qui projettent leurs graines.

    Fleur mignonne mais petite et pas toujours facile à voir... sauf si l'on est attentif et curieux.

     

     

     

  • LE RHINANTHE MINEUR (scrophulariacées)

    Le rhinante crète-de-coq, ou cocriste, est une annuelle, semi-parasite, de 15 à 50 cm qui prélève des éléments nutritifs par des suçoirs fixés dans les racines d'autres plantes. Elle fréquente les champs de céréales, et les prés. Nombreuses variétés.

     

    nature,plantes,fleurs,photos

     

    Tige à 4 angles avec des feuilles opposées et dentées. Fleurs jaunes (mai à septembre) à 2 lèvres, à l'aisselle des feuilles, avec lèvre supérieure en forme de casque. Calice très renflé aux sépales soudées. Fruits (capsules) globuleux renfermant des graines qui, lorsqu'on les secoue, font du bruit...

    C'est une petite plante originale et curieuse. Je ne l'ai pas trouvée à Senlisse mais dans le pays Gâtinais, un jour de balade où j'allais visiter les jardins du Grand Courtoiseau.

  • LE CHARDON PENCHE (astéracées)

    Dans la série "chardons", je vous présente le chardon penché.

     

    nature,fleurs,plantes,photos,herbier

     

    C'est une bisanuelle de 0,40 m à 1,50 m, aux tiges avec des ailes épineuses couvertes de duvet blanc. Les feuiiles sont très découpées, bordées d'épines avec nervures poilues sur la face inférieure. Fleurs (mai à septembtre) tubuleuses, rouge violacé, parfumées. Bractées florales recoubées vers le bas au début puis étalées. Fruit entouré d'une aigrette de soies.

    On trouve ce chardon au bord des routes, prairies, terrains cultivés. Assez fréquent.

    Et quand les oiseaux ont soif et veulent "boire un petit coup", ils cherchent plutôt la cardère, ou cabaret des oiseaux... avec sa réserve d'eau (de pluie ou de rosée) dans le creux que les feuilles font avec la tige.

     

    nature,fleurs,plantes,photos,herbier

     

    Convivial et sympa !

  • L'AIL SAUVAGE (liliacées)

    Il existe de nombreuses espèces d'ail sauvage et certaines sont tout à fait comestibles (ail rose, ail à tête ronde...). Aujourd'hui je vous présente l'AIL DES VIGNES (allium vineale) qui, en vérité, pousse un peu partout puisqu'il y en a tout près de Senlisse (alors que la vigne est absente). Pour ma photo c'était tout simplement dans le fossé au bord d'une route, la faucheuse n'ayant pas encore fait son travail.

     

    nature,fleurs,plantes,photos

     

    C'est une plante vivace de 30 cm à 100 cm, à bulbe, aux feuilles étroites et creuses, souvent fibreuses, dont la hampe dressée fleurit de juin à septembre. Fleur disposées en ombelles globuleuse avec des bulbilles qui tombent et donnent de nouveaux pieds (reproduction également par les bulbes).

     

    nature,fleurs,plantes,photos

     

    L'ail contient de l'iode, du soufre et est diurétique, antiseptique, hypotensive. Sa saveur est en général plus douce que celle de l'ail cultivé. Frais, il agrémente les salades, et les sauces. Cuit, il parfume les omelettes. A éviter, tout de même, en cas de rendez-vous...

    Un ail, des ails... ou des aulx, car le mot ail à deux pluriels. Original, non ?

     

     

  • LE SUREAU ROUGE (2)

    Lorsque j'ai passé ma note sur le sureau rouge, qui en principe pousse en montagne (et qui semble s'être égaré en Yvelines, près de Port Royal des Champs), j'avais promis de mettre une photo lorsque les fruits seraient là. Les voici :

     

    nature,plantes,fleurs,sureau,photos

     

    Ils ne sont pas complètement mûrs, je sais. Le problème, c'est que les oiseaux attendaient, comme moi, que les fruits soient tout à fait rouges... et j'ai décidé de les prendre de vitesse pour faire ma photo.

    J'aurais pu tricher avec Photoshop... Quelle horreur, ce serait vraiment indigne :-)

  • L'ACONIT NAPEL (renonculacées)

    J'ai trouvé Je crois... avoir trouvé, la semaine dernière en Normandie, dans un fossé au bord de la route, la plante la plus terriblement toxique de France : l'aconit napel ou casque de Jupiter. Cette plante qui est assez rare et protégée dans certains pays, peut être identifiée facilement grâce à sa grappe florale ramifiée composée de fleurs bleues à la forme caractéristique de casque.

     

    nature,plantes,fleurs,photos,herbier

     

    C'est une plante vivace aux racines tubéreuses, aux longues tiges dressées pouvant atteindre 1,50 m, et aux feuilles alternes découpées.

     

    nature,plantes,fleurs,photos,herbier

     

    Elle est belle mais il ne faut pas s'y fier car toute la plante est toxique, et c'est la racine qui détient le record. Il suffit de 2 à 3 gr de la racine pour tuer un être humain. Je précise que l'agonie dure 30 à 45 minutes... et la personne est consciente jusqu'au dernier moment. Quel programme !

    Elle est cependant utilisée assez fréquemment en homéopathie. Je crois en avoir déjà pris, mais c'était en dose infinitésimale. Je vais bien, merci !

  • L'ORCHIS DES MONTAGNES (orchidacées)

    On l'appelle aussi PLATANTHERE A FLEURS VERDATRES. C'est une belle petite orchidée sauvage, que j'ai vue pour la première fois cette année près de Senlisse. A moins que ce soit l'orchis à 2 feuilles... qui lui ressemble énormément, mais je ne crois pas. La "parole" est aux spécialistes !

     

    nature,fleurs,plantes,herbier,photos

    On la rencontre en mai/juin dans les bois, dans les prairies humides et comme moi, dans les fossés au bord de la route près de Senlisse.

    C'est une plante de 30 à 50 cm, à tubercules ovoïdes, avec 2 grandes feuilles oblongues à la base de la tige. Fleurs blanc-verdâtre, en épi allongé assez lâche. Les 2 loges des pollinies sont arquées et écartées à la base (ce qui en principe permet de le distinguer de l'orchis à 2 feuilles).

    La parole est donc aux spécialistes, s'ils passent par ici...

  • LE PASTEL DES TEINTURIERS OU GUEDE (brassicacées)

    En octobre dernier, à mon retour du Gers, j'avais parlé ici de cette plante et de Lectoure ...mais je n'avais pas pu vous montrer la fleur car la floraison intervient de juin à août. La direction de ce blog ne reculant devant aucun effort pour satisfaire ses lectrices et lecteurs, voici la fameuse plan-plante qui donne le magnifique... bleu pastel.

     

    nature,plantes,fleurs,herbier,photos

     

    Je précise que cette fleur ne pousse pas naturellement à Senlisse et que ce sont bien entendu les feuilles, et non la fleur, qui donnaient les "coques" ou "coquagnes" de couleur bleu pastel.

  • LA BARBAREE COMMUNE (brassicacées)

    La barbarée commune (ou vulgaire) est fréquente, d'après mes livres... mais je ne la rencontre que rarement lors de mes balades.

     

    nature,herbier,fleurs,photos

     

    C'est une bisannuelle ou vivace de 30 à 80 cm qui aime les terrains humides, les berges des ruisseaux, les bords des routes et des fossés. Il existe de nombreuses sous-espèces. Bien que de la même famille, rien à voir avec la moutarde des champs, très fréquente.

    Les feuilles de la base sont découpées en plusieurs lobes, le dernier est arrondi. Les feuilles supérieures sont dentées et ovales, vert foncé, avec une tige rigide, rameuse. Les fleurs jaunes, mellifères, s'épanouissent d'avril à juillet, et ont 4 pétales en croix. Fruit allongés (siliques) de section carrée avec des graines rangées sur un seul rang dans chaque loge.

     

    nature,herbier,fleurs,photos

     

    Ca se mange éventuellement en salade quand les feuilles sont très, très, très jeunes... et si l'on ne veut pas prendre le risque de la douve du foie (comme avec le cresson), il suffit de consommer cette plante cuite en soupe.

  • LE MYOSOTIS DES CHAMPS (boraginacées)

    C'est une annuelle ou bisannuelle de 10 à 40 cm, velue (poils non piquants), avec une tige dressée, ramifiée à la base, largement répandue sur presque tout le territoire. On le trouve dans les champs cultivés ou incultes, le bord des routes et des chemins, dans les lieux sablonneux et secs.

     

    nature,fleurs,herbier,photos

     

    Les feuilles sont alternes et les inférieures en rosette. Tige peu feuillée, enroulée en crosse à son extrémité portant 2 à 3 inflorescences en grappe, 5 pétales, le centre de la fleur est jaune. Les fleurs sont rose puis bleu pâle (avril à octobre). Fruits groupés par 4, brun noirâtre.

     

    nature,fleurs,herbier,photos

     

    Enfin, il y a un myosotis des marais, un myosotis hérissé, un myosotis des forêts... donc tout plein de myosotis qui se resèment chaque année un peu partout.

    Autres noms : oreille de souris, aimez moi, ne m'oubliez pas... Au fait, je repars quelques jours en vacances (YOUPI) mais j'ai programmé quelques notes pendant mon absence. A bientôt !