compteur de visite

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

baies

  • LA PARISETTE A 4 FEUILLES (liliacées)

    C'est une curieuse plante que cette parisette ou raisin de renard, ou herbe à Paris, ou étrangle-loup. Elle ne pousse pas à Senlisse mais je l'ai rencontréee dans une forêt humide et ombragée du Jura, cette belle région de France encore sauvegardée.

     

    nature,plantes,baies,herbier

     

    C'est une vivace de 25 à 40 cm, avec une longue tige glabre, droite, unique et 4 feuilles au sommet, à odeur désagréable, disposées en croix, étalées horizontalement sur un même plan, grandes, ovales, à 3 à 5 nervures, sessiles. La fleur (mai-juin) est solitaire, étoilée, vert jaunâtre. Quant au fruit (unique) c'est une baie, bleu-noir, contenant des graines rouges.

    Toute la plante, et particulièrement la baie, est vénéneuse. C'est un narcotique qui provoque convulsions, vomissements... pouvant aller jusqu'à la mort. Elle était employée, autrefois, pour soigner certains malades mentaux...

  • LE CORNOUILLER MALE (2)

    J'ai déja parlé du cornouiller mâle ici, au mois de mars dernier, au moment de la floraison de cet arbre. Et bien voici maintenant, comme promis, le fruit : la cornouille, ou corme, ou cuerne.

     

    nature,arbres,baies,photos

     

    Les cornouilles sont donc là, avec même un peu d'avance cette année. Elles sont comestibles nature quand elles viennent à maturité c'est à dire quand les drupes virent au rouge brillant puis au rouge-bordeaux (elles tombent parfois avant). Elles sont alors acidulées mais peuvent être aussi mangées en compote et en gelée.

    Elles ressemblent un peu aux olives, oblongues, aplaties aux deux extrémités, longues de 15 à 20 mm. La pulpe est rouge et contient un gros noyau allongé marqué de 4 raies. Celui-ci permet son identification car la confusion est possible avec plein d'autres fruits d'arbrisseaux ou de plantes pas toujours comestibles : la douce-amère, certains sorbiers, les aubépines, le tamier...

  • LE SUREAU ROUGE (3)

    Non, je ne fais pas une fixation avec le sureau rouge ou sureau à grappes (sambucus racemosa) ! Je suis simplement repassé dans le bois dont je parlais dans ma note du 18 juin dernier et à mon grand étonnement, les oiseaux n'ont pas encore dévoré les belles grappes rouges. Cette année, ils (les oiseaux...) semblent repus car le sorbier des oiseleurs de mon jardin, lui aussi, n'a pas encore été "attaqué". Pourvu qu'il en soit de même avec mes mirabelles.

    Je veux donc vous faire profiter d'une belle grappe de sureau rouge, bien mûre, cette fois.

     

    nature,fruits rouges,baies,photos

     

    Autre nouvelle : les deux boutures de sureau rouge, ramenées du bois en avril dernier, se portent tout à fait bien...

     

    Image Hosted by ImageShack.us

     

    Je rappelle que les fruits du sureau rouge sont difficilement mangeables à l'état cru. Ils peuvent  être mélangés à d'autres fruits des bois en confiture, gelée, liqueur, sirop... mais ne pas les confondre avec ceux du sorbier des oiseleurs et de la viorne aubier.

  • L'EPINE-VINETTE

    Ca me fait vaguement penser à  un instrument de musique (l'épinette), mais rien à voir. Les autres noms communs de l'épine-vinette sont  : pisse-vinaigre, berberis, oseille des bois... C'est moins poétique !

     

    natures,baies,photos

     

    C'est un arbrisseau buissonnant, épineux, vert clair, pouvant atteindre 1 à 2 m. Les tiges, très cassantes, portent des épines à 3 pointes. Si on la casse (la tige), le bois est jaune vif. Les feuilles sont le plus souvent alternes, un peu coriaces, ovales, et le bord est découpé avec des dents épineuses. Les fleurs viennent en mai/juin et sont en grappes pendantes. Les fruits (septembre/octobre) sont des baies elliptiques, rouge vif, avec un petit point noir au sommet, contenant 2 pépins allongés.

    Ces baies sont comestibles (confiture, gelée, boisson). Elles sont aussi utilisées en condiment, comme les câpres (à la seule condition de ne pas la confondre avec d'autres baies rouges... toxiques).