compteur de visite

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • LA BUGRANE EPINEUSE (fabacées)

    C'est l'herbe aux ânes, l'arrête-boeuf (Ononis spinosa). Cette plante vivace est une mauvaise herbe qui est appréciée des ânes malgré ses épines, alors que les autres animaux la délaissent.

     

    nature,plantes,fleurs,herbier,photos

     

    Elle est très commune dans toute la France et on la trouve le long des chemins, dans les prairies, les pâturages. Elle a des tiges grêles, rougeâtres, dressées très ramifiées, qui portent deux rangées d'épines disposées dans le sens de la longueur. Il existe une autre espèce (Ononis repens) qui n'a pas d'épines mais des poils. Les fleurs sont roses (juin à septembre), ressemblent à celles des pois, et poussent aux aisselles des feuilles. Les fruits forment des gousses duveteuses.

    Ses racines étaient utilisées pour soulager les inflammations des reins (bonne à rompre les pierres des calculs) et de la vésicule, ainsi que divers autres troubles (rhumatismes, goutte).

    Cette bugrane épineuse figure page 238 du Guide Delachaux... Merci pour le cadeau, Christine :-)

     

  • L'HYSOPE (lamiacées)

    Encore une plante que l'on ne trouve pas autour de Senlisse mais plutôt dans les Alpes de Haute Provence et dans les Pyrènées, entre 500 et 1800 m d'altitude. C'est l'herbe sacrée, une vivace qui pousse en touffes, dont les tiges peuvent atteindre 50 cm de longueur et qui portent des feuilles étroites et opposées. En été, à l'aisselle des feuilles supérieures se trouvent les fleurs (bleu roi). Les fruits (tétrakènes) sont composés de 4 akènes (fruits secs à graine unique).

     

    nature,fleurs,plantes,photos,herbier

     

    Cette plante est cultivée en plein champs pour les besoins de la médecine. Les fleurs sont utilisées principalement contre les affections pulmonaires, l'asthme, la grippe, le rhume, la transpiration... mais elle est bonne aussi pour la digestion... et les flatulences. Elle est tonifiante mais déconseillée aux gens nerveux. En usage externe, elle est cicatrisante. L'huile essentielle d'hysope officinale ne doit surtout pas être utilisée par voie interne (neurotoxique).

    Les feuilles fraîches peuvent servir servent de condiment pour les rôtis et on fabrique une liqueur avec les sommités fleuries.