compteur de visite

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Fruits et baies sauvages - Page 4

  • LE FUSAIN (célastracées)

    Celles et ceux qui connaissent Olaf (!) se souviennent peut-être de son... (comment dire) enthousiasme, attachement, admiration pour le fusain, cet arbuste (2 à 4 m) avec des petites fleurs verdâtres (et discrètes) qui passent complètement inaperçues en mai/juin mais dont les fruits d'un très beau rose clair à rose foncé carminé sont très, très, très décoratifs. Au bord de la route, à Senlisse, il y a actuellement plusieurs de ces arbustes dont le rose éclate au soleil... et j'aime ça.

     

    nature,arbuste,baies sauvages,photos

     

    Les fruits sont des capsules de 13 à 15 mm ayant une forme très particulière, à 4 lobes et c'est la raison pour la quelle ce fusain à d'autres noms communs : bonnet de prêtre, bonnet d'évêque, bonnet de cardinal, mais aussi bois carré (?). Chaque capsule s'ouvre à maturité et contient une graine dans chaque loge. A cette époque de l'année, les feuilles (caduques, opposées, lancéolées) prennent une belle couleur rougeâtre ou violacée, et vont bien vite tomber.

     

    nature,arbuste,baies sauvages,photos

    Le bois de cet arbuste, carbonisé en vase clos, donne le fusain des dessinateurs et pour diminuer son intensité sur le papier à dessin, on utilise de la mie de pain (ou une gomme molle).

    Pour terminer, devinez... C'est TOXIQUE !!! Mais aucune confusion possible, à mon avis, avec une autre plante ou arbuste. L'originalité n'est-elle pas incomparable...

     

  • LA BRYONE DIOIQUE (cucurbitacées)

    Encore une baie sauvage très TOXIQUE, dans toutes ses parties. Elle a beaucoup d'autres noms communs : couleuvre, fausse coloquinte, gros navet, herbe aux femmes battues, navet du diable, racine des vierges, vigne blanche, vigne du diable...

    Elle est très fréquente dans les haies, broussailles, lisières des bois, grillages de clôtures. En octobre, les feuilles sont presque toujours tombées et la bryone fait penser à une guirlande ou un collier de perles rouges.

     

    nature,plantes,baies sauvages,photos

     

    C'est une herbacée vivace, dioïque, à tubercule, très grimpante (jusqu'à 4/5 m), à poils raides, avec à chaque feuille une vrille qui s'accroche à tout ce qui est à sa portée. La tige est vert clair avec des lignes longitudinales vert plus foncé.

    Les feuilles sont en général à 5 lobes avec le central un peu plus grand. Les fleurs sont vert/jaunâtre, en bouquets et en clochettes (mai/juillet).

     

    nature,plantes,baies sauvages,photos

     

    Les baies sont jaune/verdâtre puis rouge mat, sphériques, contenant un jus à l'odeur forte et 2 à 8 pépins (septembre/octobre).

    La confusion est possible avec le tamier.

  • LE CORNOUILLER SANGUIN (cornacées)

    C'est un arbrisseau de 1 à 5 m, caractérisé par des feuilles (caduques) opposées avec des nervures secondaires arquées convergent vers la pointe de la feuille. Oui, ce n'est pas très commun !

     

    nature,baies sauvages,78,photos

     

    Les fleurs sont blanches, à 4 pétales, en corymbes (floraison de mai à juillet).

    Quant aux fruits, ce sont de petites baies en grappes, rouge puis noire, contenant un gros noyau globuleux. A l'automne, les feuilles deviennent lie-de-vin.

    L'espèce est très commune (lisières de forêts, haies...). Ses autres noms : bois puant, bois punais, sanguine, cornouiller femelle.

    L"égèrement toxique. Confusion possible (pas pour Sambuca) avec le sureau noir.

  • L'ASPERGE OFFICINALE (liliacées)

    C'est l'asperge commune, ou asperge comestible, c'est à dire une vivace de 0,30 m à 1,50 m, très ramifiée, aux tiges vertes et aux feuilles en forme d'aiguilles rondes et fines en faisceaux, d'un beau vert tendre puis jaune en automne, très décoratives et recherchés par les fleuristes pour agrémenter leurs bouquets. Ces feuilles sont en fait des fausses feuilles ou cladodes (comme le fragon).

     

    nature,baies sauvages,senlisse,photos

     

    Cette asperge, je la rencontre assez souvent autour de Senlisse, au bord des routes et des chemins, dans les brousailles où elle semble pousser librement mais il s'agit sans doute à l'origine d'asperges cultivées qui ont décidé de vivre leur vie et dont les graines ont été dispersées.

    Les fleurs ressemblent à des petites clochettes, blanc/verdâtre, solitaires ou par deux (juin).

    Les fruits sont des baies orangé puis rouge vif, sphériques, isolées ou par deux, contenant 2 à 6 graines. A la base, reste un calice en forme d'étoile à 6 branches (septembre/octobre). Non comestibles.

     

    nature,baies sauvages,senlisse,photos

     

    Par contre, les tiges ou jeunes pousses de l'espèce cultivée sont comestibles et TRES appréciées au printemps (en omelette, cuites à la vapeur avec une sauce vinaigrette ou blanche...). J'attends avec la plus grande impatience la prochaine et véritable première récolte dans mon jardin (il faut 3 ou 4 ans pour que les griffes "donnent" vraiment). J'en ai rêvé et je l'ai fait...

    Les asperges contiennent des sels minéraux : potassium, manganèse, fer, magnésium et sont diurétiques.

    Il existe d'autres espèces dont l'asperge des sables, et l'asperge sauvage (plante vivace aux tiges piquantes, commune en Provence et dans tout le midi de la France).

  • LE SUREAU YEBLE (caprifoliacées)

    Ce sureau yèble (ou hièble), appelé aussi herbe à punaise, petit sureau , sureau en herbe, est une plante herbacée, vivace, glabre, à odeur fétide, de 0,50 m à 2 m, à grandes tiges robustes, peu ou pas ramifiées, renfermant une moelle blanche. Les feuilles sont opposées, composées de 7 à 11 folioles dentées, pointues au sommet. Les fleurs sont blanches (ou un peu rosé), odorantes, groupées en inflorescences, dressées, ressemblant à des ombelles (dictionnaire botanique). Elles apparaissent en juin/juillet et se transforment en fruits en septembre/octobre.

     

    nature,baies sauvages,senlisse,photos

     

    Ses fruits sont très nombreux, en grappes, larges, dressées vers le ciel. Ce sont des baies noires, petites (5 à 6 mm) avec un sommet à 4 ou 5 petites pointes, luisantes, contenant en général 3 graines (ou pépins ?). Pas de chair mais un jus violacé.

     

    nature,baies sauvages,senlisse,photos

     

    Le sureau yèble est fréquent dans toute la France, au bord des chemins, clairières, fossés, talus... La confusion avec le sureau noir est possible mais ce qui le distingue, c'est qu'il ne s'agit pas d'un arbuste mais d'une herbacée, et aussi par les grappes de fruits qui, à maturité, sont toujours dressées vers le ciel alors que celles du sureau noir sont pendantes vers la terre.

    Cette plante est considérée par certains comme toxique, notamment lorsque les fruits sont verts... mais les avis sont partagés. De toutes façons, il vaut mieux faire des gelées, sirops, marmelades, vins... avec le sureau noir.

    En cas d'erreur (s), approximation (s), ou étourderie (s), je remercie par avance Sambuca (la spécialiste) de bien vouloir me prévenir afin que je corrige...

  • LE FRAGON (liliacées)

    Aujourd'hui, je vous présente une curiosité. Le fragon n'est pas un gaz rare, comme l'argon... mais un petit arbrisseau buissonnant de 0,40 à 0,80 m vivant dans les bois généralement secs et clairs, parfois en terrains rocheux.

    Avec le houx et le gui, il apparaît chez les fleuristes au moment des fêtes de fin d'année. Mais à l'opposé de ces deux compères qui gardent leur parure naturelle, le fragon prend, artificiellement, sa parure de fête c'est à dire qu'il devient blanc, or ou argent. Alors que dans la nature, il est naturellement vert bouteille. Vous voyez de qui il s'agit ?

    J'ai déja repéré un coin à fragon non loin de SENLISSE, près de LIMOURS, pour Noël prochain... mais attention, prévoir des gants.

     

    nature,fleurs,baies sauveges,senlisse,photos

     

    Ce fragon a des fruits rouge vermillon, accolés aux feuilles, sphériques, contenant 1 ou 2 graines irrégulières  (pratiquement toute l'année en fonction de l'époque de floraison qui varie). Ses tiges sont raides, dressées et ramifiées dans la partie haute. Ses feuilles sont persistantes, coriaces, ovales, avec au bout une pointe jaunâtre ou brunâtre, très, très piquante. Ces feuilles, en fait, ne sont pas de vraies feuilles mais des rameaux courts, appelés cladodes.

    Venons maintenant aux fleurs de ce fragon. Elles sont unisexuées, verdâtre, très petites et apparaissent au centre (ou presque) de chaque feuille, ou plutôt de chaque cladode. Plutôt original, non ?

     

    nature,fleurs,baies sauveges,senlisse,photos

     

    Voilà, ce sera fini quand j'aurai dit que les fruits sont TOXIQUES alors que les racines et les rhizomes ont un intérêt thérapeutique (vasoconstriction).

  • L'EPINE-VINETTE

    Ca me fait vaguement penser à  un instrument de musique (l'épinette), mais rien à voir. Les autres noms communs de l'épine-vinette sont  : pisse-vinaigre, berberis, oseille des bois... C'est moins poétique !

     

    natures,baies,photos

     

    C'est un arbrisseau buissonnant, épineux, vert clair, pouvant atteindre 1 à 2 m. Les tiges, très cassantes, portent des épines à 3 pointes. Si on la casse (la tige), le bois est jaune vif. Les feuilles sont le plus souvent alternes, un peu coriaces, ovales, et le bord est découpé avec des dents épineuses. Les fleurs viennent en mai/juin et sont en grappes pendantes. Les fruits (septembre/octobre) sont des baies elliptiques, rouge vif, avec un petit point noir au sommet, contenant 2 pépins allongés.

    Ces baies sont comestibles (confiture, gelée, boisson). Elles sont aussi utilisées en condiment, comme les câpres (à la seule condition de ne pas la confondre avec d'autres baies rouges... toxiques).

  • LE MUGUET (2)

    J'ai déja "parlé" du muguet (ici). Aujourd'hui, je voudrais revenir sur cette petite plante porte-bonheur et plus particulièrement sur les fruits. Il s'agit de petites baies rouges orangé, pendues comme des lampions, superposées sur une hampe verte (août à septembre), contenant un nombre irrégulier de graines (dix maxi).

     

    nature,baies sauvages,photos

    Image Hosted by ImageShack.us

    Il est devenu relativement rare de découvrir en automne un pied de muguet avec ses fruits tellement les petites clochettes sont recherchées dans les bois au 1er mai. Heureusement la plante a tout prévu : elle se reproduit aussi par les racines.

    Je ne fais pas une fixation mais je rappelle que cette plante est TOXIQUE et notamment les baies. Trois à cinq baies provoquent des troubles cardiaques chez l'adulte. Plusieurs cas mortels sont rapportés chez l'enfant.

  • LE SCEAU DE SALOMON (2)

    Le 14 mai 2008, je vous "parlais" du sceau de salomon (ici). Je voudrais simplement (et rapidement) vous montrer aujhourd'hui les fruits de cette plante.

     

    nature,plantes,fleurs,photos

     

    Ils viennent en août/octobre et sont en petits bouquets de 2 à 5 baies. d'abord rouge, puis noire bleuâtre à maturité, mates, devenant plus foncées et brillantes au frottement, sphériques, de 5 à 7 mm environ. Chair verte contenant 2 à 5 pépins.

    Tout cela pour vous dire que ces baies sont TOXIQUES. Les jeunes enfants sont, une fois de plus, les premiers concernés...

  • LA VIORNE OBIER (caprifoliacées)

    Son nom latin est : "viburnum opulus" et ses autres noms communs sont : aubier, bois à quenouille, sureau des marais, boule de neige... Il existe une autre plante, cultivée celle-là, qui provient de la viorne obier et qui a de très belles fleurs en boule de neige. On rencontre souvent ces boules de neige "améliorées" dans les jardins et les parcs, mais ses fleurs sont stériles.

    Quant à la plante sauvage, elle bénéficie au contraire de magnifiques grappes rouge vif, à maturité en septembre. Sur ma photo (c'était dimancher dernier, près de Dampierre), les fruits ne sont pas encore totalement mûrs mais j'ai bien aimé cette couleur et j'ai voulu vous en faire profiter. Je repasserai une photo en septembre lorsque les grappes seront rouge vif (si j'y pense...).

     

    nature,fleurs,baies sauvages,78,photos


    C'est un arbuste touffu de 2 à 4 m de hauteur, à rameaux fragiles que l'on trouve surtout dans les terrains et bois humides et frais. Les feuilles, opposées, de forme ovale, sont découpées en 3 lobes dentés (rarement 5). Les inflorescences blanche, en ombelle étalée, comportent deux sortes de fleurs : au centre des fleurs hermaphrodites, fertiles et sur le pourtour des fleurs asexuées, stériles (mai à juillet). Les fruits sont des drupes verte puis rouge vif à maturité en septembre, brillantes. Chacune contient un seul noyau, aplati.

    L'ingestion des fruits provoque une irritation des muqueuses digestives et des diarrhées... et plus grave encore (coma) en cas d'ingestion massive. Donc, attention aux confusions !!!

    Source : Guide des baies toxiques de Loïc GIRRE chez Delachaux et Niestlé.